En ce moment
 

Nelly, 29 ans, et Eric, 47 ans, ont disparu en 2011 et 2016 en France: Nordhal Lelandais est-il impliqué?

Nelly, 29 ans, et Eric, 47 ans, ont disparu en 2011 et 2016 en France: Nordhal Lelandais est-il impliqué?

Des appels à témoins ont été lancés lundi en France dans le cadre de l'enquête sur deux disparitions pour y déceler une éventuelle implication de Nordahl Lelandais, notamment inculpé du meurtre de la petite Maëlys l'été dernier.


Nelly et Éric

Le premier appel à témoin concerne Nelly Balmain. En août 2011, cette femme de 29 ans quittait le domicile de ses parents à Saint-Jean-en-Royans, dans la Drôme, pour ne jamais réapparaître. Son scooter n'a jamais été retrouvé non plus.

Le second concerne Éric Foray, parti le 16 septembre 2016 à Chatuzange-le-Goubet, également dans la Drôme, faire des courses au village. Cet homme de 47 ans, cheveux courts et allure athlétique, n'a jamais été retrouvé. Ni son véhicule.


Une cellule spéciale mise en place pour travailler sur des disparitions non élucidées dans des régions fréquentées par Lelandais

"Ces deux appels à témoins sont lancés pour recueillir de nouvelles informations, voire un détail, qui permettraient de redonner des pistes dans ces deux disparitions qui n'ont à ce stade aucun lien entre elles", explique le général Jean-Philippe Lecouffe, sous-directeur de la police judiciaire de la gendarmerie nationale. Depuis mi-janvier, une cellule de coordination a été mise en place pour procéder à des recoupements entre des disparitions non élucidées dans des régions fréquentées par l'ancien-maître chien, mis en cause dans la mort de la petite Maëlys De Araujo et du caporal Arthur Noyer, dans les Alpes françaises.


Maëlys et Arthur Noyer

La mystérieuse disparition de Maëlys, huit ans, lors d'une soirée de mariage le 27 août 2017 avait ému toute la France. Son corps avait été retrouvé à la mi-février sur les indications de Nordahl Lelandais qui a affirmé lui avoir porté un coup au visage, tandis qu'elle paniquait après l'avoir suivi dans sa voiture. L'ancien maître-chien a également reconnu avoir tué en avril 2017 le caporal Arthur Noyer.


Vos commentaires