En ce moment
 
 

Normandie: Étretat envisage de limiter le tourisme qui détruit son écosystème (vidéo)

Normandie: Étretat envisage de limiter le tourisme qui détruit son écosystème
© RTLinfo

Parmi les destinations de vacances des Belges, on retrouve la Normandie et ses falaises d'Étretat. Chaque année, la petite station balnéaire accueille plus d'un million et demi de visiteurs. C'est beaucoup trop pour les habitants et la nature des lieux. A l'instar de Venise et de Barcelone, Étretat envisage donc de limiter le tourisme.

Des falaises blanches creusées par l'eau, un décor atypique parfait pour les photos: les touristes l'ont bien compris. Et sur la plage, les conséquences se voient rapidement: de la pollution et une nature détruite.

"La surfréquentation engendre un problème au niveau de la végétation qui est piétinée. Cela va conduire à une érosion et une dégradation de cet écosystème", indique Cyriaque Lethuillier, président du Comité de pilotage de l'opération "Grand Site", au micro de notre journaliste Gautier Falque.

Des bateaux de croisières libèrent parfois jusqu'à 1.200 touristes dans la ville en seulement quelques minutes. Des activités touristiques qui perturbent aussi les lieux. "Le paysage sonore est dégradé pour le public qui vient contempler le paysage d'Étretat", précise encore Cyriaque Lethuillier.

Imaginez: à Étretat, il n'y a que 1.383 habitants. En un an, plus d'1,5 millions de touristes visitent les lieux. Un véritable fléau, notamment pour le trafic. La ville a donc décidé de réagir en fermant l'accès à certains parkings.

"Nous essayons de dissuader les visiteurs qui viennent en voiture de stationner en coeur de ville, nos rues sont extrêmement étroites et notre territoire communal ne fait que 4,5 km²", confie Pierre-Antoine Demarquez, adjoint au maire.

Un territoire saturé qui risque donc d'être détruit par... les touristes.

Vos commentaires