Nouveau coup dur pour Sarkozy, renvoyé devant le tribunal correctionnel pour "corruption active" et "trafic d'influence"

Nouveau coup dur pour Sarkozy, renvoyé devant le tribunal correctionnel pour

L'ancien président Nicolas Sarkozy, son avocat Thierry Herzog et l'ex-magistrat Gilbert Azibert ont été renvoyés devant le tribunal correctionnel dans l'affaire dite des écoutes, a indiqué jeudi à l'AFP une source proche du dossier, confirmant une information du Monde.

Selon le journal, tous trois sont renvoyés pour "corruption active" et "trafic d'influence". MM. Herzog et Azibert le sont également pour "violation du secret professionnel".

Dans cette affaire, il est reproché à Nicolas Sarkozy d'avoir tenté d'obtenir en 2014, via son avocat, des informations secrètes auprès de Gilbert Azibert, alors haut magistrat à la Cour de cassation, dans une procédure où il demandait la restitution de ses agendas saisis dans l'affaire Bettencourt.

Vos commentaires