En ce moment
 

On l'appelait "la forêt": voici à quoi ressemblait la charpente de Notre-Dame de Paris, vieille de 8 siècles (vidéo)

Notre-Dame

La charpente du toit de la cathédrale Notre-Dame est partie en fumée lors du dramatique incendie survenu hier soir. Et cette construction avait une histoire toute particulière…

Non visible par les visiteurs, la charpente de la cathédrale Notre-Dame de Paris, surnommée la "forêt" et dévorée ce lundi par les flammes, était un joyau de l'architecture médiévale constitué de poutres vieilles pour les plus anciennes de huit siècles.

Comme le souligne le site internet de la cathédrale, la charpente de Notre-Dame est l'une des charpentes les plus anciennes de la ville, et est surnommée la "forêt" en raison de son enchevêtrement de poutres en bois de chêne, chacune taillée dans un arbre différent.

Elle présente des dimensions impressionnantes, même pour un bâtiment contemporain : plus de 100 m de longueur, 13 m de largeur dans la nef, 40 m dans le transept et 10 m de hauteur.


Des poutres vieilles de 8 siècles

La charpente d'origine, datant de 1160-1170, a disparu mais certains de ses éléments ont été réutilisés lorsqu'elle a été remplacée par une nouvelle structure en 1220, à la suite d'un incendie ou de travaux d'agrandissement. Dans la nef, elle a été installée entre 1220 et 1240.

"Si les charpentes du chœur et de la nef ont traversé les siècles, celles des transepts et de la flèche furent refaites au milieu du XIXe siècle lors de la grande campagne de restauration de la cathédrale sous la direction de Viollet-le-Duc", ajoute le site. Elles s'en distinguent par leurs dimensions plus imposantes et plus espacées que celles du Moyen-Âge.


Un plan spécial incendie

Dans ce reportage réalisé par France 2 à l'automne dernier, on découvre la charpente de l'intérieur et on apprend que pour éviter les incendies justement, l'électricité n'avait pas été installée.

Un plan spécial incendie avait également été mis sur pied après plusieurs incendies ayant touchés des monuments importants du patrimoine français. C'est vraisemblablement ce plan qui a été mis en place hier soir pour évacuer les œuvres et tenter de les garder intactes.

C'est la raison pour laquelle les pompiers se sont d'abord attaqués à l'arrière de la cathédrale pour éteindre l'incendie : c'est là que se trouvaient stockées la plupart des œuvres. Ils ont dû faire face aux débris de tuiles de plomb en fusion et aux morceaux de charpente enflammée pour accéder au trésor.

Les deux tiers de la toiture de la cathédrale Notre-dame ont été détruites. 

Une vidéo DailyMotion a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires