En ce moment
 
 

Perpétuité requise pour avoir tué et démembré sa collègue de travail

Perpétuité requise pour avoir tué et démembré sa collègue de travail
Le procès "hors normes" d'une mère de famille de 55 ans, Sophie Masala, accusée d'avoir tué sa collègue de travail avant de la découper en morceaux et de jeter ses membres dans le canal du Midi, s'esDAMIEN MEYER

"Une forme de barbarie à visage humain": l'avocat général a requis vendredi la réclusion criminelle à perpétuité contre Sophie Masala jugée à Toulouse par la cour d'assises pour le meurtre de Maryline Planche, sa collègue de bureau qu'elle a découpée en morceaux.

"Je vous demande de la condamner à la réclusion criminelle à perpétuité" pour ce "meurtre aggravé par la cruauté", a déclaré David Sénat dans son réquisitoire au dernier jour du procès de cette mère de famille de 55 ans.

Il s'agit d'une "forme de barbarie à visage humain", d'une "transgression permanente, sans aucune barrière morale", d'une "atteinte à la dignité, y compris après la mort", envers une "victime innocente qu'elle a poursuivie sans relâche", a-t-il lancé.

L'avocat général a suivi la partie civile estimant que le meurtre avait été commis avec une circonstance aggravante, la vulnérabilité de Maryline Planche, qui avait des troubles auditifs et une déficience visuelle.

Sophie Masala est jugée pour avoir tué sa collègue, en mai 2016 dans le centre de Toulouse, avant de la découper en morceaux et de jeter ses membres dans le Canal du Midi. La tête avait été enterrée dans un jardin près de son appartement.

Les avocats de la défense devraient plaider que Mme Masala est responsable de violences involontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

Les magistrats et les jurés de la cour d'assises de la Haute-Garonne rendront leur décision vendredi après-midi.

Vos commentaires