En ce moment
 
 

Persuadé que sa belle-fille a tué son fils, il l'abat et laisse ses petits-enfants orphelins

Persuadé que sa belle-fille a tué son fils, il l'abat et laisse ses petits-enfants orphelins
 
 

Un homme d'une cinquantaine d'années a abattu à Agde (Hérault), près de Béziers, son ex-belle-fille, qu'il accusait depuis plusieurs mois d'avoir tué son fils, a-t-on appris samedi de sources concordantes.

Un homme s'est présenté vers 07H30 au commissariat d'Agde, où il s'est accusé du meurtre de son ex-belle-fille, a-t-on précisé au parquet de Béziers, confirmant une première information du Midi Libre. La victime âgée de 33 ans a été tuée avec une arme de poing. "L'homme a reconnu les faits. Nous avons localisé l'arme, mais nous attendons les policiers de l'identité judiciaire pour la récupérer, afin d'effectuer tous les prélèvements nécessaires", a-t-on précisé dans la matinée de samedi au parquet, évoquant le "contexte familial" pour expliquer le geste du quinquagénaire.

Il avait prévenu qu'il passerait à l'acte

L'homme, qu'un correspondant de l'AFP avait rencontré plusieurs fois -dont la dernière en janvier-, accusait son ex-belle fille d'avoir tué son fils. Il avait prévenu à plusieurs reprises qu'il passerait à l'acte si on ne reconnaissait pas qu'elle avait tué son mari.

En réalité, il n'acceptait pas le suicide de son fils

Son fils s'était suicidé en juillet 2013 après son divorce. La famille qui n'acceptait pas ce geste avait à plusieurs reprises sollicité la justice. "Je l'ai reçu à plusieurs reprises", a confirmé samedi au correspondant de l'AFP le procureur de la République de Béziers Patrick Mathé. "Nous avons même exhumé le corps de leur fils pour faire une nouvelle autopsie. Nous n'avons rien trouvé. Mais cette famille ne voulait pas se rendre à l'évidence. Nous le pensions calmé. Il n'en était rien. Il a tué la mère de ses petits-enfants".

Le couple avait eu deux enfants, aujourd'hui âgés de 2 et 5 ans.





 

Vos commentaires