En ce moment
 
 

Présents le 13 novembre 2015 à Paris, les vies de Pauline, Cyril et Khaled ont basculé: ils vont témoigner au procès des attentats

Présents le 13 novembre 2015 à Paris, les vies de Pauline, Cyril et Khaled ont basculé: ils vont témoigner au procès des attentats
(c)AFP
 
Procès des attentats de Paris
 

Il faisait beau à Paris le soir du 13 novembre 2015. Les températures étaient anormalement chaudes pour la saison et de nombreuses personnes se sont retrouvées en terrasse pour boire un verre. Pour Pauline, Cyril et Khaled, ce moment qui devait être un instant de légèreté s'est transformé en un événement traumatisant.

Pauline rejoint cinq amis au Café de "La Bonne Bière" 

Le soir du 13 novembre 2015, Pauline, jeune assistante commerciale dans une grande banque était au Café "La Bonne Bière". C'est là que deux Belges, Elif Dogan et Milko Jozic trouveront la mort. Aux enquêteurs, elle a raconté sa soirée d'horreur. 

Le vendredi 13 novembre, Pauline est assise avec 5 amis à une table au fond du bar "La Bonne bière". Pauline fait face à la rue. Quand les tirs commencent, la jeune banquière ne comprend pas ce qui se passe. Elle voit des éclairs et pense d’abord à des pétards. Il est 21h32. Dans la rue, elle aperçoit alors un homme. Il a entre 20 et 35 ans. Il est athlétique. Il porte une arme longue à l’épaule.

Prise de panique, Pauline fait comme ses amis, elle se met au sol. Son amie, Aurélie, se glisse sous la banquette. Son amie Anne se couche sur la banquette. Pauline, face contre terre tente d’appeler la police, mais personne ne répond… Les coups de feu, des tirs en rafales, durent plusieurs minutes. Quand les coups de feu cessent, Pauline reste au sol.

Elle et ses amis s’appellent par leurs prénoms pour s’assurer que tout le monde va bien. Tous les amis de Pauline répondent sauf Adrien. Adrien a pris une balle dans la tête. Il git au milieu de ses amis dans une mare de sang. Il a 26 ans. Il va s'accrocher, il subira un ablation d'une partie du cerveau et il survivra miraculeusement. Pauline n'oubliera jamais ce 13 novembre.

Cyril et sa famille sont au Bataclan

Le soir du 13 novembre 2015, Cyril, employé dans une grande entreprise de jeux vidéo, était au Bataclan avec son épouse, Emeline, et son fils de 20 ans, Hector. Aux enquêteurs, ils ont raconté leur soirée d'horreur durant laquelle ils ont cru qu'ils allaient mourir à plusieurs reprises. 

Ce vendredi 13 novembre, Cyril et sa famille sont arrivés tôt au Bataclan. Ils prennent place au deuxième rang au balcon, à droite de la scène. Le groupe joue depuis près d'une heure quand les coups de feu débutent. Cyril qui travaille près de l'Hyper casher reconnait directement le bruit des armes.

Dans la fosse, il voit des gens s'écrouler. Cyril et sa famille tentent de fuir mais ils sont bloqués dans une cage d'escalier qui mène directement dans la fosse. Les bruits de tir sont incessants. Au plafond, à deux mètres du sol, Cyril aperçoit alors une trappe technique. Il aide sa femme et son fils à s'y faufiler. Des mains se tendent aussi vers eux pour les hisser. La famille gagne le toit du Bataclan. A 15m, une fenêtre est ouverte. Un voisin, Paul-Hugo, leur fait signe de venir se réfugier. Au total, une cinquantaine de miraculés seront assis dans le salon, dans le silence et dans le noir, ils y resteront jusqu'à l'arrivée des unités spéciales.

Durant de long mois, les bruits, plus que les images, hanteront Emeline qui sait qu'elle failli mourir à plusieurs reprises.

Khaled, serveur à la Belle équipe, perd ses 2 soeurs

Le vendredi 13 novembre, Khaled était à la Belle équipe. Ce soir-là, il travaillait comme serveur alors que ses soeurs et des amis faisaient la fête sur la terrasse. Ce soir-là, en l'espace d'une minute 30, Khaled a perdu ses deux soeurs et plusieurs amis.

Ce vendredi, la terrasse de la Belle équipe est bondée. Khaled enchaîne les commandes. Il est au comptoir à l'intérieur, quand les premiers tirs retentissent. Son patron crie à tout le monde de se mettre à terre.

Khaled se jette au sol et se recroqueville contre une desserte. Il entend les balles ricocher autour de lui, des morceaux de verre volent dans tous les sens, le vacarme est assourdissant.

Après deux rafales de 45 secondes, les tireurs s'en vont. Khaled est le premier à sortir de sa cachette. Il va directement sur la terrasse. C'est l'hécatombe.

Il cherche ses deux soeurs. Halima est décédée. Hodda respire toujours, mais il n'y a plus rien à faire. Avec l'aide des pompiers, il transporte ses deux soeurs dans une petite rue là où les victimes seront alignées.

Khaled reste de longues heures avec Hodda, il lui tient la main, il lui parle. Hodda partira finalement avec la dernière ambulance. Elle décèdera à l'hôpital à 5h45. Ce 13 novembre 2015, Hodda fêtait son 35ème anniversaire.


 

 




 

Vos commentaires