En ce moment
 
 

Présidence de la Chambre: les Verts soutiennent Patrick Dewael

Présidence de la Chambre: les Verts soutiennent Patrick Dewael

(Belga) Ecolo-Groen a décidé mardi qu'il soutiendra, en concertation avec divers groupes parlementaires, la candidature de Patrick Dewael en tant que président temporaire de la Chambre.

A ce stade, Patrick Dewael n'est pas candidat à la présidence. L'élu Open Vld a présidé l'installation de l'assemblée sortie des urnes comme député le plus ancien. Il ouvrira les travaux ce jeudi. La Chambre doit procéder à la nomination d'un nouveau Bureau. Plusieurs groupes politiques ont proposé des candidats à la présidence, parmi lesquels la N-VA (en la personne de Valerie Van Peel), élue du parti le plus important de l'assemblée. Elle dispose notamment du soutien du Vlaams Belang. Les Verts ont proposé Tinne Van der Straeten, la députée de Groen, élue sur la liste d'Ecolo à Bruxelles. "Notre objectif était et reste de créer des ponts et de favoriser la coopération. C'est cet esprit qui se concrétise aujourd'hui par le soutien que nous apportons à Patrick Dewael", a-t-elle indiqué. "Tinne Van der Straeten, Servais Verherstraeten et Patrick Dewael constituaient d'excellents candidats. La concertation telle qu'elle s'est faite permet d'éviter une saga de procédure. Il s'agit donc d'un choix bien réfléchi et d'un signal important", ajoute Georges Gilkinet, chef de groupe Ecolo à la Chambre. Les écologistes ont également apprécié la façon dont Patrick Dewael a mené la mise en place de la Chambre et les prestations de serment la semaine dernière. L'élu Open Vld avait procédé à l'installation de la nouvelle assemblée depuis son banc de parlementaire, évitant que le député Dries Van Langenhove (Vlaams Belang) monte à la tribune présidentielle. Le règlement de la Chambre prévoit que le président se fasse assister des deux élus les plus jeunes. "Lorsque l'extrême-droite progresse à ce point, il est fondamental que les démocrates s'unissent et proposent une alternative crédible et porteuse de perspectives", conclut Georges Gilkinet. (Belga)

Vos commentaires