En ce moment
 
 

Propos racistes du ministre de l'Intérieur français ?

"Il en faut toujours un. Quand il y en a un ça va. C'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes", a plaisanté le ministre français de l’Intérieur, Brice Hortefeux, en public alors qu'il était en train de poser pour une photo avec Amin, un jeune d'origine arabe. Toute la gauche française réclame sa démission.

C’est le dernier scandale de la politique française : "Il en faut toujours un. Quand il y en a un ça va. C'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes", a plaisanté le ministre français de l’Intérieur, Brice Hortefeux, en compagnie de militants de l'UMP lors de l'université d'été du parti à Seignosse. De qui parle-t-il ? Dans la vidéo diffusée jeudi par Le Monde.fr, on devine qu’il plaisante sur l'origine d'un jeune issu de l'immigration. Cette phrase sort de sa bouche alors qu'il est en train de poser pour une photo avec Amin, un jeune d'origine arabe, juste après avoir fait remarquer qu'Amin "ne correspond pas du tout au prototype" … Sa réplique provoque l’hilarité de plusieurs militants UMP dont Jean-François Copé, chef de file des députés UMP. 




La défense d’Hortefeux ? "les Auvergnats"

Interrogé sur cette vidéo, le ministre a assuré n'avoir voulu faire "aucune référence à une origine ethnique, maghrébine, arabe, africaine et ainsi de suite". Alors qu'il se dirigeait vers la sortie "après avoir pris des dizaines de photos, notamment avec la délégation auvergnate, un jeune m'arrête et me demande une photo", a-t-il expliqué. "Le public, à ce moment là, fait des commentaires sur le fait que l'Auvergne était très présente, et j'ai simplement (tenu les propos cités) en parlant des Auvergnats", a-t-il affirmé, en regrettant que "certains cherchent parfois la polémique à tout prix".


"Le président de la République doit le démettre immédiatement"


Mais en France, le PS réclame la tête du ministre, tandis que les Verts dénoncent l'expression d'un "racisme bête et méchant". "La question n'est même pas de savoir s'il faut ou pas qu'il démissionne du gouvernement, mais que fait-il encore au gouvernement à cette heure-ci? Le président de la République doit le démettre immédiatement", s'est emporté le porte-parole du Parti socialiste, Benoît Hamon. "Aujourd'hui la dignité du pouvoir en place s'ébroue encore un peu plus dans le caniveau de sa pensée lepéniste. On sait dorénavant ce que M. Hortefeux a dans le ventre. Et ça ne sent pas bon", ont réagi les Verts. "Il vaudrait mieux changer de poste, c'est clair, quand on trouve que c'est une boutade rigolote de dire que quand il y a trop d'Arabes, ça ne va pas... surtout quand on parle à un jeune Français", a jugé le fondateur du Parti de gauche Jean-Luc Mélenchon. Olivier Besancenot, porte-parole du NPA, a lui aussi demandé la démission du ministre, dénonçant un "relent incontrôlé d'une des blagues préférées qui circulent dans les couloirs de son ancien ministère de l'Immigration et de l'Identité nationale".

Le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (Mrap) a lui accueilli "avec stupeur mais sans surprise" ces propos qualifiés de "racistes". L'Union des étudiants juifs de France (UEJF) s'est déclarée "choquée" et SOS Racisme a fait part d'un "profond malaise".

 

Une vidéo DailyMotion a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires