En ce moment
 

Récompenser les conducteurs exemplaires: une bonne idée?

Récompenser les conducteurs exemplaires: une bonne idée?

La préfecture et la gendarmerie de Dordogne, en France ont lancé une opération visant à récompenser les automobilistes ayant une conduite respectueuse du code de la route. Et en Belgique, comment récompense-t-on les bons conducteurs? Jimmy Méo et Aline Lejeune font le point pour le RTL INFO 13H.

Après avoir contrôlé la plaque d'immatriculation, la poursuite commence. "Nous allons suivre jusque l'aire de covoiturage où nous allons l'intercepter", explique l'un des gendarmes. La voiture est suivie pendant un quart d'heure. Puis le véhicule banalisé enclenche le gyrophare et l'automobiliste se range sur le côté. "Nous vous avons suivi sur une dizaine de kilomètres et comme vous êtes un bon conducteur, nous vous interceptons!" dit-il au conducteur, surpris. "Je pensais plutôt que c'était un convoi exceptionnel pour des prisonniers ou autre mais bon… Je n'avais pas le sentiment d'être en infraction mais ça surprend!", confie l'automobiliste. La récompense? Une carte essence d'une valeur de 50 euros offerte par un partenaire de l'opération.

Déjà tenté en Belgique

Féliciter et récompenser les bons comportements sur la route, cela a déjà été tenté en Belgique, notamment à Ath en 2015. "Vous serez la première à recevoir le ticket de 'Win for Life' que je vais vous remettre", disait alors un policier à une automobiliste dans un précédent reportage. Une tendance à l'encontre de la sanction qui semble faire ses preuves. "Si on peut le faire, pourquoi pas." explique Benoît Godart, porte-parole de Vias. "C'est tout bénéfice pour la sécurité routière, pour la crédibilité aussi de ses bons conducteurs."


Une boîte noire pour tracer les bons élèves

Un simple exemple qui fonctionne, le porte-clés de la campagne Bob. Le principe devrait s'élargir dans les années à venir, même s'il est difficile pour la police de patrouiller constamment derrière les bons élèves. Une solution que certains défendent, la boîte noire: "Non pas pour sanctionner davantage mais justement pour donner une récompense en cas de bon comportement. Ça peut se faire notamment au niveau des compagnies d'assurance", ajoute Benoît Godart.

En Dordogne, dans le sud-ouest de la France, 24 bons conducteurs recevront un chèque carburant en 2018. Le gouvernement français planche sur la mise en place d'alternatives aux répressions d'ici la fin de l'année.

 

Vos commentaires