En ce moment
 
 

Recul de l'âge de la retraite: CGT et FO vivement opposées à l'idée de Buzyn

Recul de l'âge de la retraite: CGT et FO vivement opposées à l'idée de Buzyn
Agnès Buzyn, ministre de la Santé, le 6 mars 2019 à ParisKENZO TRIBOUILLARD

Les numéros un de la CGT et Force ouvrière ont vivement critiqué mardi l'évocation par la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn d'un éventuel recul de l'âge de la retraite, Philippe Martinez la qualifiant de "sottise".

"Elle est complètement en dehors des réalités du monde du travail, pour pouvoir dire des sottises -et je suis poli- comme ça", a balayé M. Martinez sur France Info, invitant la ministre à "ne pas faire de la théorie dans un bureau".

"J'invite Mme Buzyn à aller faire un stage d'un mois en Ehpad, à la place des personnels, et elle verra si on peut avoir des soignants aussi âgés que les résidents", a-t-il ajouté.

"Tous les salariés de ce pays devraient pouvoir partir à la retraite à 60 ans avec un niveau de pension suffisant pour vivre dignement", a encore insisté M. Martinez. "Ceux qui veulent travailler plus longtemps, personne ne les oblige à partir, mais ceux qui souhaitent s'en aller doivent pouvoir partir avec de quoi vivre dignement", a insisté le leader syndical.

De son côté, interrogé sur RFI, Yves Veyrier, le numéro un de Force ouvrière, a dit: "stop". Depuis 1995, les réformes retraites "se succèdent les unes après les autres et systématiquement, elles conduisent à allonger la durée au travail".

"Nous disons stop! Commençons par assurer un vrai travail, avec un vrai contrat, un CDI à temps plein sur toute une carrière à tous les salariés qui rentrent dans la vie active et on facilitera l'équilibre financier des régimes de retraite", a proposé M. Veyrier qui doit manifester ce mardi avec M. Martinez lors de la journée nationale interprofessionnelle.

La ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn a envisagé dimanche de "proposer un allongement de la durée de travail" lors des discussions avec les partenaires sociaux "dans le cadre de la réforme générale" des retraites.

"Je n'y suis pas hostile", a-t-elle dit, interrogée sur l'enjeu de retarder l'âge de départ à la retraite. "Je suis médecin, je vois que la durée de vie augmente d'année en année, elle augmente moins vite ces dernières années mais elle a considérablement augmenté", a-t-elle fait valoir.

Le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin a jugé "courageuse" mardi la proposition de sa collègue, assurant que cette piste d'allongement de la durée de travail devait être "étudiée" par le gouvernement.

Vos commentaires