Rennes: demande de libération rejetée pour Josiane Le Couviour

Rennes: demande de libération rejetée pour Josiane Le Couviour
Le tribunal d'application des peines de Rennes a rejeté mardi la demande de libération conditionnelle de Josiane Le Couviour, condamnée à 16 ans de réclusion criminelle dans l'affaire du meurtre de sPhilippe Huguen

Le tribunal d'application des peines de Rennes a rejeté mardi la demande de libération conditionnelle de Josiane Le Couviour, condamnée à 16 ans de réclusion criminelle dans l'affaire du meurtre de sa belle-mère en 2009, a-t-on appris mercredi auprès de son avocat.

"C'est une décision de rejet, je compte faire appel", a déclaré à l'AFP Me Thierry Fillion.

Mme Le Couviour, condamnée à 15 ans de réclusion par la cour d'assises du Morbihan en juin 2012, avait vu sa peine alourdie à 16 ans en appel par la cour d'assises de Rennes en mai 2013.

Elle avait été condamnée pour complicité de séquestration et de vol avec violence ayant entraîné la mort. Ses deux hommes de main avaient écopé de 15 et 20 ans.

Annette Le Couviour, 75 ans, est morte étouffée dans la nuit du 9 au 10 avril 2009 après avoir été ligotée et bâillonnée par deux individus dans la propriété où elle vivait avec son mari, l'industriel nonagénaire Eugène Le Couviour, à Grand-Champ, près de Vannes. Elle avait la tête intégralement entourée de scotch.

Devant les juges, Josiane Le Couviour a nié avoir commandité l'assassinat de sa belle-mère, affirmant n'avoir fait appel à des hommes de main que pour voler des documents testamentaires prouvant que la victime entendait accaparer l'héritage.

"Je regrette ce qui s'est passé, c'était horrible. Je n'ai jamais, jamais voulu le décès d'Annette Le Couviour, je voulais simplement récupérer les dossiers", avait-elle déclaré à l'ouverture de son procès en appel.

Vos commentaires