En ce moment
 

Roland-Garros: l'espoir Moutet et quatre autres apprentis à la loupe

Roland-Garros: l'espoir Moutet et quatre autres apprentis à la loupe
Le jeune Français Corentin Moutet, le 15 janvier 2018 à l'Open d'Australie à MelbourneSAEED KHAN

A 19 ans, Corentin Moutet, présenté comme l'espoir N.1 de la relève du tennis français, dispute son premier Roland-Garros. Zoom sur le Parisien et quatre autres apprentis, tous bénéficiaires d'une invitation, avant le début du tournoi dimanche.

. Corentin Moutet (19 ans, 143e mondial)

Le Parisien fait cette saison ses premiers pas sur le circuit principal : il y a signé ses deux premières victoires (pour quatre défaites) à Quito début février, sur terre battue, avant de s'incliner en quarts de finale. Sa deuxième victime s'appelait Ivo Karlovic. Ca tombe bien puisque c'est justement à cette machine à aces croate - de vingt ans son aîné ! - qu'il va se mesurer au premier tour de son premier Roland-Garros. En Equateur, le jeune Français avait dû batailler pour en venir à bout (7-5, 6-7 (3/7), 7-6 (8/6)). Depuis, il n'a pas obtenu d'autre succès sur le circuit ATP mais a atteint un quart de finale en Challenger, la deuxième division du tennis, à Tunis mi-avril. Porte d'Auteuil, ce sera la première apparition de Moutet dans le tableau principal à la faveur d'une invitation des organisateurs. Il avait été éliminé dès le premier tour des qualifications des deux précédentes éditions. Pour son tout premier match en Grand Chelem, en janvier à l'Open d'Australie, il s'était incliné face à l'Italien Andreas Seppi en quatre sets.

. Elliot Benchetrit (19 ans, 302e)

Le néophyte a droit à un baptême du feu face à Gaël Monfils. Mais le demi-finaliste de l'édition 2008, décevant lors de la préparation, ferait bien d'être vigilant. Car Benchetrit s'est offert récemment les scalps de deux membres de l'équipe de France, Jérémy Chardy et Nicolas Mahut, lors de deux tournois Challenger à Aix-en-Provence et Bordeaux. Il est le deuxième plus jeune Français engagé après Moutet.

. Calvin Hemery (23 ans, 127e)

Après quatre tentatives infructueuses lors des qualifications, le Parisien va enfin découvrir le grand tableau face à un coriace "terrien", l'Argentin Diego Schwartzman (12e), qui a bousculé Rafael Nadal à Madrid. Il aurait rêver plus aisé comme entrée en matière... Le directeur du tournoi de Roland-Garros, Guy Forget, le sent capable d'intégrer le top 100. Il s'en est rapproché en accédant fin avril à la 116e place mondiale, son meilleur classement jusqu'ici.

. Grégoire Barrère (24 ans, 196e)

Le Francilien, un des amis proches du N.1 français Lucas Pouille, est en pleine forme. Depuis le début de l'année, il a gagné plus de 400 places au classement ATP et reste sur une finale dans un tournoi Challenger, à Bordeaux. Battu d'entrée par le Belge David Goffin lors de sa première participation au tableau principal il y a deux ans, il n'avait pas franchi le cap des qualifications l'an passé. Il a une belle opportunité de remporter son premier match à Paris : son adversaire, le Moldave Radu Albot (97e), n'a jamais franchi le premier tour en deux tentatives.

. Chloé Paquet (23 ans, 255e)

L'adversaire de Pauline Parmentier au premier tour dispute son deuxième Roland-Garros. L'an dernier, elle avait réussi un joli coup en écartant en trois sets la Tchèque Kristyna Pliskova, qui la devançait de 216 places au classement. Battue ensuite avec les honneurs par sa compatriote Caroline Garcia, la Francilienne n'a malheureusement pas décollé depuis : elle n'a remporté aucun des rares matches qu'elle a disputés sur le circuit WTA depuis.

Vos commentaires