En ce moment
 

Roland-Garros: Cornet se sent "en confiance" après sa victoire

Roland-Garros: Cornet se sent
La Française Alizé Cornet qualifiée pour le 2e tour de Roland-Garros après sa victoire face à l'Italienne Sara Errani le 27 mai 2018CHRISTOPHE ARCHAMBAULT

Alizé Cornet, gênée lors de sa préparation pour Roland-Garros par une blessure à un adducteur, s'est estimée "pas mal en confiance" dimanche après sa victoire en trois sets face la finaliste de l'édition 2012, l'Italienne Sara Errani.

"Lors des rallyes que nous avons fait, mon adducteur (gauche) a bien répondu. Je pense que cela m'a mis pas mal en confiance", a affirmé la Niçoise de 28 ans (33e mondiale), "rôtie" selon ses termes après sa bataille de près de 2h00 (2-6, 6-2, 6-3) sur le court central.

"Je suis restée calme et malgré le fait que cela se goupillait mal, j'ai attendu mon heure et je me suis finalement ajustée", a expliqué la N.3 française, mené 1 set et 2 jeux à 0 avant d'inverser la tendance.

"J'ai ressenti beaucoup de frissons en fin de match. C'était encore plus émouvant que d'habitude", a souligné Cornet.

La Niçoise disputait son premier match depuis qu'un tribunal indépendant de la Fédération internationale de tennis l'avait blanchie, le 15 mai, dans l'affaire concernant ses trois "no show" au contrôles antidopage.

"Durant les deux semaines qui précédaient (la décision), je n'ai pas fait grand-chose. Je n'arrivais pas à avoir de motivation pour m'entraîner. Je ne voyais pas où cela allait me mener", a expliqué Cornet, qui s'était limitée à des séances de préparation physique "pour garder la forme".

Une fois relaxée, elle avait souhaité reprendre la compétition lors du tournoi de Strasbourg, qui avait débuté le weekend dernier, avant finalement de renoncer pour cause d'adducteur douloureux.

Ce pépin physique avait laissé planer le doute sur sa participation à Roland-Garros même si elle avait affiché son optimisme quelques jours avant sur les réseaux sociaux.

"Hier (samedi), je n'étais pas du tout confiante dans mes déplacements (à l'entraînement). Il m'a fallu un set et 2 jeux pour m'ajuster. J'ai pu lâcher les chevaux à ce moment-là", a-t-elle dit.

Vos commentaires