Rugby: le Conseil d'Etat valide le dispositif des "Jiff" de la Ligue

Rugby: le Conseil d'Etat valide le dispositif des
L'arrière clermontois Scott Spedding à l'échauffement avant un match de Top 14 à Pau, le 23 décembre 2017IROZ GAIZKA
sport

Le Conseil d'Etat a validé lundi le dispositif des "Jiff" (Joueurs issus des filières de formation) mis en place par la Ligue nationale de rugby (LNR) dans les championnats professionnels de l'Hexagone en déboutant l'international français Scott Spedding, qui demandait la remise en cause de ce système censé protéger les joueurs français.

"La décision du Conseil d'Etat est une décision majeure", a souligné dans un communiqué Paul Goze, président de la LNR. "Elle valide la réforme adoptée par la LNR qui est une mesure de régulation fondamentale pour le rugby français. Elle va nous permettre de poursuivre les actions engagées pour renforcer les filières de formation et l'émergence des nouvelles générations de joueurs".

Les instances européennes doivent toutefois encore statuer sur ce sujet.

Ce dispositif a été instauré par la LNR pour faire face à l'afflux de joueurs étrangers dans les championnats professionnels et favoriser l'émergence des Français. Une mesure censée, par ricochet, protéger le XV de France et qui doit monter en puissance: chaque équipe du Top 14 doit par exemple aligner 15 joueurs Jiff sur chaque feuille de match cette saison, mais elle devra en aligner 16 à partir de la saison prochaine, puis 17 à compter de la saison 2021-2022.

Scott Spedding, 32 ans, avait été débouté une première fois en référé par le Conseil d'Etat en mars 2018. Le joueur d'origine sud-africaine estimait que ne pas avoir le statut de Jiff "l'empêchait de trouver un employeur". Libéré par Clermont à l'issue de la saison passée, il évolue cette année avec Castres en Top 14.

L'ancien international (23 sél.) ayant le passeport français, il n'a cependant pas le tampon Jiff car il n'a pas passé trois saisons dans un centre de formation agréé. Il en a passé deux, en l'occurrence, à son arrivée à Brive en 2008 en provenance d'Afrique du Sud.

Vos commentaires