En ce moment
 
 

Tensions sur les Champs-Elysées: un CRS frappé au sol (vidéo)

 
 

Des tensions après le défilé du 14 juillet et de nombreuses interpellations ont terni les festivités dimanche sur les Champs-Elysées, également marquées par des sifflets adressés à Emmanuel Macron, qui avait placé l'Europe de la défense à l'honneur de la parade militaire. Selon un bilan dressé dimanche à 17h00 par la préfecture de police de Paris, un total de 175 personnes ont été interpellées dans la capitale.

Sur des images amateur, on voit des CRS être pris à partie par un groupe d'individus. L'un d'eux, vêtu d'un t-shirt vert de la marque Nike, s'en prend violemment à l'un des CRS au sol.

Violence

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.

Les images rappellent celles du boxeur Christophe Dettinger. L'homme avait été condamné en février dernier à un an de prison aménagée en semi-liberté pour avoir frappé deux gendarmes lors de l'acte 8 des "gilets jaunes".  

 Dett

Des dizaines de manifestants, qui ne portent pas de chasuble fluo, occupaient dimanche après-midi le haut de l'avenue des Champs-Elysées ouverte au public après le défilé, et ont mis à terre de nombreuses barrières métalliques au milieu de la chaussée. Des poubelles ont été incendiées. 

Les forces de l'ordre ont tiré à plusieurs reprises des gaz lacrymogène pour disperser les manifestants, parfois mêlés aux badauds et pour certains les visages dissimulés.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.


 




 

Vos commentaires