En ce moment
 
 

Nordahl Lelandais visé par une nouvelle plainte pour meurtre: a-t-il tué Thomas, 18 ans, après une soirée en discothèque?

Nordahl Lelandais

L'enquête, qui avait conclu à une mort accidentelle, pourrait être relancée. C'est le témoignage d'une ex-compagne de Nordahl Lelandais qui sème le doute.

Avec une, puis deux affaires, où Nordahl Lelandais fait figure de suspect numéro un, de nombreuses familles de disparus veulent savoir si son chemin a pu croiser celui de leur proche. Combien de victimes Nordahl Lelandais a-t-il fait? Selon des informations rapportées par nos confrères de RTL France, une nouvelle plainte visant l'ex-militaire a été déposée. Maître Bernard Boulloud, l'avocat des parents de Thomas Rauschkolb, jeune homme de 18 ans retrouvé mort en décembre 2015, vient de déposer plainte pour "meurtre".

Thomas avait 22 ans et vivait en Savoie. Le 27 décembre 2015, le jeune homme passe la nuit en discothèque. Selon des informations communiquées par des médias locaux à cette date, le jeune homme était alcoolisé. Les videurs lui demandent de sortir de la boîte de nuit. Ce qu’il s’est passé ensuite reste un mystère.


L'enquête va-t-elle être relancée?

Sa ceinture a été retrouvée accrochée à un grillage et l’une de ses chaussures est découverte dans les environs. Le 28 décembre 2015, le corps du jeune homme est retrouvé sans vie dans une rivière à Grésy-sur-Aix, en Savoie. "Accident d'ivresse, concluent les gendarmes à l'époque. Francis Rauschkolb (le père de Thomas, nldr) n'y a jamais cru", écrivent nos confrères de France Bleu.

L'enquête, qui avait conclu à une mort accidentelle, pourrait être relancée. C'est le témoignage d'une ex-compagne de Nordahl Lelandais qui sème le doute. Dans les colonnes du Parisien, la jeune femme avait conseillé à la justice de creuser le dossier du jeune Thomas Rauschkolb. "A cette époque, je venais de quitter une première fois Lelandais et il était dans le même état de colère, de frustration, que lorsqu'il a tué le caporal Arthur Noyer dans la nuit du 11 au 12 avril 2017. La veille, le 10 avril 2017, il m'avait fait peur avec sa tronçonneuse", avait-elle lancé. 

Une cellule de coordination, baptisée Ariane, a été créée mi-janvier au pôle judiciaire de la gendarmerie nationale à Pontoise, pour procéder à des recoupements.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

 

Vos commentaires