En ce moment
 

Top 14: Pau confirme à Grenoble, plongé dans le doute

Top 14: Pau confirme à Grenoble, plongé dans le doute
Le demi de mêlée de Pau Julien Blanc (c) avec le ballon lors de la victoire à Grenoble 24-21 le 9 septembre 2018JEAN-PIERRE CLATOT

Pau a confirmé dimanche, lors de la 3e journée de Top 14, son succès remarqué le week-end dernier face à Toulon en s'imposant cette fois à Grenoble (24-21) qui n'a toujours pas gagné cette saison.

Une semaine après avoir terrassé l'ogre toulonnais à domicile (20-10), la Section Paloise est allée chercher sa première victoire de la saison à l'extérieur, où ils avaient déjà été redoutables l'année passée.

Intraitables en défense, les hommes de Simon Mannix et Carl Hayman ont signé une prestation pleine de sang-froid pour revenir, avec 8 points, à hauteur des Castrais (5e) qui vont défier Toulon ce dimanche.

Les Grenoblois avaient coché cette confrontation après deux défaites frustrantes face à La Rochelle (28-21) et Toulouse (23-20). Ils n'ont rien pu faire face à la maîtrise physique et tactique des Palois. Ils empochent le bonus défensif mais restent englués en queue de classement, avec deux petits points.

L'entame de match était aussi rythmée qu'engagée, le FCG affichant sa supériorité en mêlée. Mais Pau faisait le jeu et, après deux pénalités ratées, Jesse Mogg inscrivait ses premiers points en signant un essai magnifique à l'issue d'un slalom dans la défense iséroise (14e).

Grenoble poussait pour revenir au score mais peinait à déstabiliser le rideau défensif des Palois, très dangereux en contre. Les Isérois s'en remettaient alors au jeu de percussion, mais un essai de Taleta Tupuola était refusé pour un pied en touche (30e).

Impitoyables, les coéquipiers de Tom Taylor plantaient froidement une seconde banderille dans le dos des Grenoblois, cinq minutes plus tard, grâce à leur demi de mêlée Julien Blanc qui, bien servi par Charly Malié, aplatissait entre les poteaux (35e).

Au retour des vestiaires, Grenoble prenait le jeu à son compte, en s'appuyant à nouveau sur ses avants, et Pablo Uberti inscrivait un essai en bout de ligne (49e). Puis Pau creusait l'écart grâce à un essai en force de Lourens Adriaanse (63e), auquel Grenoble répliquait dix minutes plus tard par Loïc Godener.

La Section, même sous pression, ne pliait pas et empochait sa seconde victoire d'affilée, confirmant ainsi son statut de trublion à l'extérieur.

Vos commentaires