En ce moment
 

Ukraine: le Parlement limoge le ministre des Finances réformateur

Ukraine: le Parlement limoge le ministre des Finances réformateur
le ministre des Finances réformateur Oleksandre Danyliouk après son limogeage par le Parlement, le 7 juin 2018 à KievSergii KHARCHENKO

Le Parlement ukrainien a limogé jeudi le ministre des Finances réformateur Oleksandre Danyliouk, l'un des principaux négociateurs de Kiev avec le Fonds monétaire international, victime d'un conflit avec le chef du gouvernement.

Un total de 254 députés, le minimum requis étant de 226, a voté en faveur du renvoi de M. Danyliouk, proposé par le Premier ministre Volodymyr Groïsman.

C'est la deuxième fois en à peine plus de deux ans que change le titulaire de ce poste clé pour un pays dépendant de l'aide financière occidentale et toujours en proie à un conflit armé dans l'est.

Oleksandre Danyliouk, 42 ??ans, qui occupait ces fonctions depuis deux ans était sous pression depuis le 23 mai, date à laquelle il a tenté sans succès de faire nommer sa conseillère au poste de vice-ministre. Il a alors accusé le chef du gouvernement d'avoir bloqué cette nomination et de vouloir saboter les réformes qu'il tente d'effectuer.

"Après le conflit qu'il a provoqué à une réunion du gouvernement, il s'est permis des actions qui, selon moi, sont incompatibles" avec son poste ministériel, a déclaré mercredi sur Facebook le Premier ministre au sujet de M. Danyliouk.

Le 31 mai, des médias ukrainiens ont rendu publique une lettre du ministre aux ambassadeurs du G7 dans laquelle il décrivait son conflit avec le chef du gouvernement et disait avoir "atteint la limite dans la recherche de compromis".

Après l'arrivée au pouvoir de pro-occidentaux à Kiev, le Fonds monétaire international (FMI) avait accordé un plan d'aide de 17,5 milliards de dollars à l'Ukraine, alors au bord du défaut de paiement sur sa dette publique, avec pour contrepartie l'adoption de mesures de rigueur.

Le versement des différentes tranches de cette aide a été retardé depuis par les difficultés à prendre les mesures demandées par le FMI et les lenteurs dans la lutte contre la corruption.

Vos commentaires