En ce moment
 
 

Un groupe de travail franco-belge en vue du parc éolien au large de Dunkerque

Un groupe de travail franco-belge en vue du parc éolien au large de Dunkerque

(Belga) La ministre française de l'Environnement, Ségolène Royal, a répondu positivement à la demande belge de créer un groupe technique dans la perspective de la construction d'un parc éolien offshore au large de Dunkerque, a annoncé vendredi la ministre fédérale de l'Energie et de l'Environnement, Marie Christine Marghem.

Le 9 décembre, la France a décidé de lancer un appel d'offres en vue de construire ce nouveau parc éolien en Mer du Nord, dans une zone qui "réunit des conditions technico-économiques particulièrement favorables", selon les mots de Mme Royal. Un espace marin de 180 km2, s'étendant jusqu'à 5 km du littoral, et visible aussi depuis la Côte belge, a été désigné. Cette initiative suscite des craintes en Belgique, particulièrement dans la commune de la Panne, frontalière de la France. Le secrétaire d'Etat à la Mer du Nord, Philippe De Backer, avait demandé au mois de juillet des clarifications à la ministre française. Mme Marghem a écrit quant à elle à son homologue française. Si Mme Royal a répondu positivement, il n'est pas fait mention des craintes environnementales de la Belgique mais des aspects techniques du projet. "Ce groupe de travail technique sera, sans nul doute, de par les compétences respectives de ses membres et l'expérience d'ores et déjà acquise dans les premiers parcs déjà en fonctionnement, comme dans ceux en construction, un moteur pour les développements futurs dans ce domaine. Il sera de nature à renforcer la visibilité de l'éolien offshore", a expliqué la ministre belge. (Belga)

Vos commentaires