En ce moment
 

Un viol survenu en Belgique permet d'élucider des dizaines d'enquêtes non résolues depuis 30 ans

Un viol survenu en Belgique permet d'élucider des dizaines d'enquêtes non résolues depuis 30 ans

Depuis 30 ans, une vingtaine de viols restaient non élucidés dans le nord de la France. Un suspect a été arrêté ce lundi 26 février à côté de Maubeuge. Son ADN correspond à celui qui restait jusque-là inconnu.

L'enquête s'est jouée la semaine dernière en Belgique, où une femme a été victime d'un viol. Les enquêteurs recueillent alors son témoignage et émettent un signalement. Côté français, les forces de l'ordre sont également informées. Et c'est la police judiciaire de Lille qui fait alors le rapprochement. Cette dernière croit reconnaître un mode opératoire qu'elle a repéré sur une vingtaine de cas de viols en France. Des affaires qui sont restées non élucidées.

Grâce à la coopération avec la Belgique et grâce à la vidéosurveillance, la police judiciaire française identifie en partie la voiture du suspect. Un véhicule finalement repéré le weekend dernier à côté de Maubeuge, dans le département du Nord. Le suspect, arrêté lundi 26 février, a été placé en garde à vue.


30 ans d'affaires non élucidées

Grâce aux analyses scientifiques, les enquêteurs ont découvert que l'ADN retrouvé dans cette dernière affaire est le même que celui qu'ils ont depuis 30 ans sur une vingtaine de viols non élucidés. Le crime le plus ancien remonte à 1988.

Pendant 30 ans cet homme d’une cinquantaine d’années est passé entre les mailles du filet. Faute d'un ADN identifié, ce dernier n'avait jamais été mis en cause dans les multiples affaires de viol ou d'agressions sexuelles.

Olivier Boy, RTL France

Vos commentaires