Une femme parmi les militaires américains tués en Syrie

Une femme parmi les militaires américains tués en Syrie
Capture d'écran d'une vidéo publiée par Hawar News Agency (ANHA) le 16 janvier 2019 montre un membre non identifié des forces de sécurité sur le lieu de l'attentat suicide contre une patrouille améri-

Une femme figurait parmi les militaires américains victimes de l'attentat-suicide ayant fait 19 morts mercredi en Syrie, a annoncé vendredi le Pentagone.

Shannon Kent, 35 ans, est la première femme à mourir au combat en Syrie, a précisé à l'AFP un responsable du Pentagone.

Originaire de l'Etat de New York, Shannon Kent était spécialiste du renseignement militaire dans l'US Navy, basée à For Meade, en Virginie, a indiqué le ministère américain de la Défense dans un communiqué.

Elle effectuait une mission décrite comme "de routine" avec un groupe de militaires américains cibles de cette attaque revendiquée par le groupe Etat islamique (EI) près d'un restaurant de Minbej (nord).

Les autres victimes identifiées vendredi sont un major de l'armée de terre de 37 ans, Jonathan Farmer, et un employé civil de l'agence de renseignement militaire (DIA), Scott Wirtz, dont l'âge n'a pas été précisé.

Un employé d'un sous-traitant du Pentagone, également tué dans l'explosion, n'a pas été identifié.

Cette attaque était la plus meurtrière pour les forces américaines engagées en Syrie depuis 2014, au vu des statistiques du Pentagone qui rapportent la mort par le passé de deux Américains tombés au combat dans le pays en guerre, dans deux incidents distincts.

Vos commentaires