En ce moment
 
 

Une grève HISTORIQUE est annoncée dès demain en France: un conseil, n'y allez pas!

Une grève HISTORIQUE est annoncée dès demain en France: un conseil, n'y allez pas!
© Image Belga

Si vous envisagiez de vous rendre en France ce jeudi, mieux vos reporter votre départ car une mobilisation massive s'annonce.

Cheminots, enseignants, étudiants, policiers, éboueurs, avocats... syndicats, partis d'opposition et "gilets jaunes" appellent à faire grève et à manifester jeudi contre la future réforme des retraites, promesse de campagne que l'exécutif est déterminé à mener à terme. Le mouvement s'annonce particulièrement suivi et pourrait durer plusieurs jours dans les transports, en raison de l'appel à une grève illimitée à la SNCF et à la RATP.

La mobilisation contre la fusion des 42 régimes actuels (privé, fonctionnaires, spéciaux, complémentaires) en un système universel par points "s'annonce forte et durable", prévient la CGT, qui a appelé à une grève interprofessionnelle avec FO, la FSU, Solidaires et des organisations de jeunesse. Une intersyndicale (CGT, FO, la FSU, Solidaires, Unef, Fidl, MNL et UNL) est programmée vendredi pour envisager la suite. A l'exception notable de la CFDT, favorable à un système de retraites "universel", "plus lisible" et "plus juste".

Voici ce que l'on sait à l'approche de cette mobilisation qui s'annonce historique: 

Les transports 

Les syndicats de la RATP promettent une mobilisation "aussi forte" que le 13 septembre, qui avait mis Paris quasiment à l'arrêt. Cette fois, ils appellent à une grève illimitée. L'entreprise table sur un "trafic fortement perturbé sur l'ensemble de son réseau à partir du 5 décembre".

A la SNCF, les quatre syndicats représentatifs - la CGT-Cheminots, l'Unsa ferroviaire, SUD-Rail et la CFDT-Cheminots - ont aussi lancé un appel à un mouvement illimité. La SNCF a pu annoncer mardi que neuf trains sur dix ne circuleraient pas jeudi, premier jour de la grève. Elle doit affiner ses prévisions, avec les horaires des départs prévus, mercredi à 17H00 --de même que les jours suivants, pour le lendemain. 

En outre, la CGT, FO et Solidaires appellent à une grève illimitée dans le transport urbain et routier de voyageurs, de marchandises et de fonds. Un appel qui concerne également les ambulanciers, déménageurs et taxis.

Dans le transport aérien, trois syndicats d'Air France particulièrement implantés chez le personnel au sol ont déposé des préavis. A la Direction générale de l'aviation civile (DGAC), l'USAC-CGT, deuxième syndicat chez les contrôleurs aériens, appelle à faire grève jusqu'à samedi, ce qui pourrait engendrer retards et annulations de vols.

Éducation et petite enfance

La plupart des syndicats enseignants (Snes-FSU, Snuipp-FSU, le SE-Unsa, le Snalc, Solidaires...) ont appelé les quelque 900.000 enseignants des premier et second degrés à la grève.

Selon le Snuipp-FSU (premier syndicat du primaire), près de 70% des enseignants se sont déclarés en grève pour jeudi et 40% des écoles seront fermées. "Le milieu rural est plus massivement en grève que le milieu urbain, c'est frappant", explique-t-on.

Le service d'accueil dans les écoles sera probablement compliqué par la grève des personnels non enseignants (Atsem), personnels de cantine et aussi des transports, de même que chez les agents municipaux mobilisables lorsque trop d'enseignants sont grévistes.

Dans les collèges-lycées, le Snes-FSU prévoit environ 60% de grévistes mais les établissements ne seront pas fermés. L'accueil risque également d'être perturbé dans les crèches municipales.

Les carburants

"Il y a des appels à la grève dans les sept raffineries françaises", selon la CGT Chimie, qui n'exclut pas des arrêts de production.

La police

Les syndicats Alliance et Unsa ont lancé un appel pour des "actions reconductibles" à partir de jeudi, de 10H00 à 15H00, dans tous les services de police: fermeture symbolique des commissariats, refus de rédiger des PV, contrôles renforcés aux aéroports et aux péages...  Pas question pour autant de rejoindre les cortèges de manifestants, a rappelé le secrétaire général d'Alliance Fabien Vanhemelryck, expliquant qu'il s'agissait pour les policiers de "manifester autrement".

Les services de santé 

La ministre de la Santé Agnès Buzyn a assuré mardi que les services sanitaires s'étaient "préparés" à la grève prévue jeudi contre la réforme des retraites afin de garantir la prise en charge des malades et des personnes âgées, malgré le risque de paralysie des transports. "Je tiens à rassurer la population sur le fait qu'évidemment nous nous sommes préparés collectivement" a expliqué la ministre à l'issue d'un "point" avec les agences régionale de santé (ARS), les agences sanitaires comme l'Établissement français du sang et l'Agence de biomédecine qui supervise les prélèvements et les transplantations d'organes, ainsi que les administrations centrales.

Vos commentaires