En ce moment
 
 

Une femme paralysée par une soupe périmée de 3 semaines en France: "Il y a très peu d'espoir de récupération"

Une femme paralysée par une soupe périmée de 3 semaines en France:

Une habitante de l’Essonne, en France, a été victime de la toxine botulique. Une toxine extrêmement grave qui peut être fatale et qui paralyse ceux qui l’absorbent. La victime aurait été en contact avec cette toxine en mangeant une soupe périmée. Elle est toujours hospitalisée dans un état grave selon Le Parisien.

"Elle est quasi totalement paralysée. Et avec très peu d'espoir de récupération", souffle une amie de la victime au Parisien. Cela fait une semaine et demie qu’une habitante de l’Essonne a fait son premier malaise. Par la suite, la Française ne savait plus bouger. Après plusieurs jours d’hospitalisation, les médecins de la Pitié-Salpêtrière à Paris ont réussi à cibler le problème qui était à l’origine de cette paralyse. La victime est atteinte de botulisme. Une maladie très rare qu’elle a contractée en mangeant une soupe aux légumes périmée. Elle est toujours hospitalisée et reste dans un état grave.

En Ile-de-France, deux cas de botulisme ont été déclarés en 2018. La toxine botulique, qui est à l’origine de cette maladie, entraîne une paralysie et peut être fatale. Elle est produite par des bactéries le plus souvent dans des aliments. Elle ne modifie ni le goût, ni l’odeur de ce qu'il y a dans votre assiette.

L’entreprise qui produit la soupe mis hors de cause

L’agence régionale de santé a alerté les autorités pour définir l’origine de la contamination. Plusieurs produits présents dans le frigo de la victime interpellent les enquêteurs. Parmi ceux-ci, une soupe aux légumes périmée depuis trois semaines.

"Nous avons pris cette information très au sérieux et nous nous sommes immédiatement mis à la disposition des autorités. Aucun problème n'a été signalé sur les 630 bouteilles du lot qui ont été vendues et consommées depuis", détaille la marque de soupe incriminée. Selon elle, la négligence aurait donc été commise par la consommatrice. "Il est avéré que la personne malade a consommé un produit périmé", poursuit l'entreprise.

Le mode de production de la société a également été passé au peigne fin. "Nous avons pu démontrer que toutes les opérations de fabrication ont été réalisées dans les règles de l'art. Il s'agit d'une soupe pasteurisée et comme tous les produits de ce type, elle est chauffée au-delà de 80 °C. Cela garantit une stérilisation. Elle doit donc être conservée au frais et consommée dans un délai de 30 jours maximum. Au-delà de cette date limite de consommation, la fraîcheur d'un produit de ce type ne peut pas être garantie", précise le porte-parole de l’entreprise.

"C'est une bactérie extrêmement puissante. Elle est plus puissante que le cyanure"

Même en très faible quantité, la toxine botulique peut paralyser en quelques secondes. "C'est une bactérie extrêmement puissante. C'est la plus puissante du monde végétal, microbien ou encore animal. Elle est plus puissante que le cyanure", tranche le Dr Christelle Mazuet, responsable du centre national de référence Bactéries anaérobies et botulisme de l'Institut Pasteur. "C'est une toxine qui s'attaque à l'ensemble des muscles, y compris respiratoires. Les traitements sont très longs, entre trois et six mois en réanimation. Sans prise en charge, 8 à 10 % des personnes touchées en meurent", conclut la responsable du laboratoire.

Pour éviter de nouveaux cas, des bons réflexes sont à adopter. "Il est nécessaire de respecter les dates limites de consommation. Il est également primordial de ne pas rompre la chaîne du froid et de bien régler son réfrigérateur à 4 °C", rappelle le Dr Christelle Mazuet.

Vos commentaires