En ce moment
 

Une Nuit Blanche 2018, avec un nouveau directeur artistique à la barre

Une Nuit Blanche 2018, avec un nouveau directeur artistique à la barre
Près de 80 projets artistiques sont prévus dans la nuit du 6 au 7 octobre à Paris GEOFFROY VAN DER HASSELT

Un derby roller près des Invalides, la découverte d'un geyser de boue rouge à La Villette ou une immersion sensorielle dans le parc zoologique de Paris sont au programme de la 17e Nuit blanche, avec un nouveau directeur artistique à la manoeuvre.

Près de 80 projets artistiques sont prévus dans la nuit du 6 au 7 octobre pour cette grande manifestation d'art contemporain gratuite, sans compter les dizaines de projets "satellites", a indiqué vendredi le directeur artistique Gaël Charbau.

Il s'exprimait devant la presse aux côtés de la maire de Paris Anne Hidalgo et de Christophe Girard, son nouvel adjoint à la Culture.

Après la démission surprise de Bruno Julliard lundi, la maire de Paris a nommé M. Girard en remplacement à la Culture, une fonction qu'il a occupée pendant douze ans auprès de l'ancien maire Bertrand Delanoë. C'est pendant cette période qu'il avait lancé la première Nuit Blanche, qui a depuis été imitée dans des dizaines de villes.

Pas de Nuit Blanche sans "exigence", a martelé M. Girard, se disant ravi de "revenir au bercail" et du choix de Gaël Charbau comme directeur artistique.

Le jeune critique d'art et commissaire d'exposition a annoncé la mise en place de quatre grands parcours dits "constellations" pour les amateurs de déambulations nocturnes et autres curiosités artistiques: aux Invalides, sur l'Ile Saint-Louis, isolée à la circulation, au parc de la Villette, entièrement mobilisé et Porte Dorée.

Cette nouvelle édition entend mettre l'accent sur les artistes émergents et va notamment proposer une installation entre les Invalides et les Champs-Elysées ("Mon super kilomètre") pour "mixer sur le vif culture contemporaine et patrimoine historique".

A la Villette, outre les marathons musicaux à destination des mélomanes, les promeneurs pourront admirer des derviches tourneurs de Syrie ou un geyser d'eau et d'argile rouge devant la Cité des sciences.

Plus en périphérie, près du bois de Vincennes, des stations de métro seront transformées en jungle urbaine. Les Parisiens pourront également déambuler "jusqu'aux entrailles" du rocher du parc zoologique.

Vos commentaires