En ce moment
 
 

US Open: "C'est compliqué de se battre" sans service, déplore Monfils

US Open:
Gael Monfils se reprend après un long point contre Matteo Berrettini, le 4 septembre 2019 en quart de finale de l'US Open, à New York.TIMOTHY A. CLARY

Gaël Monfils, adulé du public américain et très bien physiquement, avait de grandes ambitions à l'US Open, mais il a été éliminé mercredi en quarts de finale par Matteo Berrettini: "c'est compliqué de se battre" sans service, a-t-il plaidé.

QUESTION: Vous vous attendiez à un match très dangereux face à Berrettini, et ça a été le cas puisqu’il vous a fermé la porte des demi-finales...

REPONSE: "Matteo a fait un match plein, mais aujourd’hui j'ai très mal servi, surtout dans les moments clés. J'ai donné beaucoup de points gratuits et lui a forcément pris sa chance en faisant un très bon match. Mon regret c'est donc surtout d'avoir très mal servi. Le service est hyper-important, surtout dans mon jeu, et c'est compliqué de se battre sans cette arme. Mais bien joué à lui, il a joué les points importants mieux que moi, de manière plus agressive".

Q: Savez-vous pourquoi vous avez mal servi ?

R: "Il y a un peu de tension, mais après... mauvais rythme".

Q: Vous repartez malgré tout la tête haute de cet US Open ?

R: "J'ai fait un tournoi correct. Forcément on a envie d'aller plus loin. J'ai fait ce que je pouvais aujourd'hui et je perds au tie-break du 5e set. Je suis tombé sur un bon Matteo, mais je reste satisfait pour pas mal de choses. Je me sens bien depuis peu de temps, je me suis bien remis sur pieds et j'espère maintenant faire une bonne fin de saison. Là, je suis fatigué... Ca a été dur mentalement. C'est pour ça, je pense, que mon corps me fait plus mal que d'habitude."

Q: Sur la lancée de ce tournoi pensez-vous terminer la saison sur de beaux résultats, vous qualifier pour le Masters par exemple ?

R: "Honnêtement, avant la tournée (nord-américaine de préparation à l'US Open, ndlr), personne ne pensait que j'allais jouer, même moi ou les médecins. Je me retrouve à tenir des matches de quatre heures, en tapant de mieux en mieux la balle. Donc forcément je suis sur une bonne phase. Forcément je vais continuer à travailler. Je vais pouvoir travailler, en fait, parce que je n'ai pas travaillé en fait, je n'ai fait que du bricolage. Je prendrai un peu de temps pour ça et essayer de bien jouer. Les objectifs de fin de saison ça sera forcément de bien jouer dans les Masters 1000, et de briller dans les ATP 500."

Propos recueillis en conférence de presse

Vos commentaires