En ce moment
 
 

US Open: Federer en contrôle, Pliskova en survie

US Open: Federer en contrôle, Pliskova en survie
Le Suisse Roger Federer se qualifie pour les 8es de finale de l'US Open le 30 août 2019CLIVE BRUNSKILL

Peu convaincant lors des deux premiers tours, Roger Federer a survolé le 3e et atteint les 8es de finale de l'US Open pour la 18e fois en 19 participations, alors que Karolina Pliskova a éprouvé de grandes difficultés à écarter une adversaire blessée.

En attendant que la Française Fiona Ferro (74e) n'affronte la Chinoise Wang Qiang (18e) qu'elle n'a battue qu'une fois en quatre confrontations, les N.3 mondiaux ont donc montré deux visages bien différents.

Federer, qui partage avec Pete Sampras et Jimmy Connors le record de 5 victoires à Flushing Meadows, n'a mis que 1h20 pour renvoyer le Britannique Daniel Evans (58e) au vestiaire (6-2, 6-2, 6-1).

Programmé à la mi-journée alors qu'il avait joué en après-midi et le soir jusque-là, le Suisse a été bien plus efficace que lors de ses deux premiers tours lors desquels il avait concédé à chaque fois la première manche.

"J'ai fait pareil (que lors des deux premiers matchs). Peut-être que lui était fatigué car il avait joué la veille", a assuré Federer pour expliquer son excellente entrée en matière.

Il s'était qualifié pour ce 3e tour mercredi en profitant du toit du court Arthur-Ashe tandis que le match d'Evans avait été reporté à jeudi à cause de la pluie.

- "Plus rapide" -

Vendredi, le soleil brillait sur Flushing Meadows: "le jeu était plus rapide que le soir et que sous le toit qui rend l'atmosphère humide", a expliqué Federer à qui ces conditions conviennent mieux.

L'an dernier, c'est en 8es de finale qu'il avait été éliminé par l'Australien John Millman.

De son côté, Pliskova qui peut devenir N.1 mondiale à l'issue du tournoi a éliminé dans la douleur Ons Jabeur (62e), 6-1, 4-6, 6-4, alors que c'est la Tunisienne qui était blessée.

Finaliste 2016 et en quête d'un premier titre de Grand Chelem, Pliskova semblait ne devoir faire qu'une bouchée de son adversaire quand celle-ci a montré en début de partie des signes de forte douleur provenant de son genou droit.

Après une première manche à sens unique bouclée en 26 minutes, Jabeur a même fait venir le médecin pour se faire poser une compresse avant de débuter le 2e set.

- Sur des oeufs -

Sur des œufs lors des premiers jeux de la deuxième manche, la Tunisienne a ensuite pris confiance et, profitant de la torpeur dans laquelle paraissait être tombée Pliskova, elle s'est adjugé le 2e set.

"Elle a beaucoup mieux joué à partir du 2e set et réussi des points incroyables", a plaidé la Tchèque pour expliquer ses propres difficultés.

Elle a quand même réussi à élever son niveau de jeu pour rapidement prendre le service de la Tunisienne au début du 3e set. Puis, sonnée par les coups gagnants de Jabeur, Pliskova a ensuite plié, plié, failli perdre sa mise en jeu, mais elle a maintenu son avantage pour boucler le match.

"Il a fallu que je serve bien pour m'en sortir et en particulier sauver des balles de break", a-t-elle souligné.

En revanche, le demi-finaliste de l'an dernier Kei Nishikori (7e) ne s'est pas sorti du piège Alex de Minaur (38e). L'Australien de 20 ans s'est imposé 6-2, 6-4, 2-6, 6-3 face au Japonais qui avait atteint les quarts de finale des trois autes tournois du rand Chelem 2019.

La star américaine Serena Williams a pris la suite de Federer sur le court Arthur-Ashe qui accueillera également le tenant du titre maculin Novak Djokovic pour le dernier match de a session nocturne.

La N.2 mondiale Ashleigh Barty qui peut, comme Pliskova, détrôner Naomi Osaka au sommet de la hiérarchie, a succédé à la Tchèque sur le court Louis-Armstrong où la soirée se terminera par le retour de Daniil Medvedev (5e), bien entamé physiquement après son 3e tour jeudi.

Vos commentaires