En ce moment
 
 

Emmanuel Macron annonce un assouplissement du confinement: voici les mesures prises

Réouverture des commerces et levée du confinement: voici les mesures annoncées par Emmanuel Macron
© Image Belga
 
CORONAVIRUS
 

Emmanuel Macron a appelé mardi les Français à "poursuivre leurs efforts" dans la lutte contre le Covid-19 car si "nous avons freiné la circulation du virus", il "demeure très présent". Il a détaillé un allègement du confinement par étapes. Certaines mesures entrent en vigueur dès samedi tandis que pour d'autres, il faudra attendre jusque la mi-janvier au minimum.

Saluant la mobilisation de la population, il s'est félicité que la circulation du virus ait été "freinée", mais le Covid-19 "demeure très présent" en France comme dans le reste de l'Europe. De ce fait, Emmanuel Macron a annoncé que l'allègement des restrictions ne se ferait pas du jour au lendemain mais en trois phases jusqu'au 20 janvier. Sa mise en oeuvre dépendra de l'évolution de l'épidémie, a-t-il averti.

Première étape du déconfinement : le 28 novembre

 

  • Déplacements permis pour 20 km et pour 3 heures

  • Reprise des offices dans les lieux de culte "dans la limite des 30 personnes"
     
  • Réouverture des petits commerces jusqu'à 21H00 

Les petits commerces, parmi eux les libraires et les disquaires, pourront rouvrir à partir dès ce samedi jusqu'à 21H00 dans le cadre d'un protocole sanitaire "strict" négocié avec l'ensemble des professionnels.

Deuxième étape du déconfinement: le 15 décembre


  • Reprise des activités extrascolaires extérieures en salle

Les "activités extra-scolaires en plein air, seront à nouveau autorisées" à partir de samedi, et le 15 décembre en salle, a annoncé mardi Emmanuel Macron. A cette date, "les activités extra-scolaires en salle pour l'accueil des enfants durant les fêtes seront à nouveau autorisées, avec des règles strictes", a-t-il précisé.

  • Réouverture des "salles de cinéma, des théâtres et des musées"

"Les salles de cinéma, les théâtres et les musées pourront reprendre leur activité" dans le respect d'un protocole sanitaire strict, a-t-il ajouté. Avant leur fermeture, les cinémas et théâtres fonctionnaient avec le port du masque tout au long des séances et représentations, et la condamnation d'un fauteuil sur deux dans les salles.

  • Levée du confinement envisagée 

Le confinement sera levé le 15 décembre si la situation sanitaire continue à s'améliorer et sera remplacé par un couvre-feu national de 21 heures à 7 heures, avec une exception pour les soirées du 24 et du 31 décembre où la circulation sera libre, a annoncé mardi Emmanuel Macron.

Troisième étape du déconfinement: le 20 janvier


  • Réouverture totale des lycées envisagée 

Les lycées pourront être "pleinement ouverts, avec la totalité des élèves" autour du 20 janvier, si le nombre de contaminations quotidiennes par le Covid-19 en France reste sous la barre des 5.000, a annoncé Emmanuel Macron mardi lors d'une allocution télévisée. Deux semaines après les lycées, "ce sont les universités qui pourront reprendre les cours, avec là aussi une présence physique de tous les élèves", a ajouté le président de la République, qui avait annoncé fin octobre la suspension des cours en présentiel dans les universités et grandes écoles.

  • La réouverture des restaurants envisagée 

Les restaurants pourront rouvrir le 20 janvier en France, à condition que la situation sanitaire le permette, a annoncé mardi le président Emmanuel Macron au cours d'une allocution télévisée.

"Si le nombre de contaminations demeure en dessous de 5.000 cas par jour, (...) les restaurants pourront rouvrir", a souligné le chef de l'Etat. En revanche, aucune date d'éventuelle réouverture n'a été donnée pour les bars, eux aussi fermés depuis fin octobre et le reconfinement décidé par l'exécutif pour enrayer la deuxième vague de coronavirus, ni pour les discothèques, fermées depuis le premier confinement.

Pas d'ouverture de stations de ski

"Une concertation a été engagée par le gouvernement avec les élus locaux et les professionnels mais il me semble toutefois impossible d'envisager une ouverture pour les fêtes", a dit le président de la République, qui souhaite "préférable de privilégier une réouverture courant janvier dans de bonnes conditions" et une coordination européenne sur le sujet.

La vaccination "pas obligatoire"

La vaccination, qui ne sera pas obligatoire, pourra démarrer "fin décembre-début janvier" pour "les personnes les plus fragiles", a indiqué Emmanuel Macron. La France a, avec l'Union européenne "sécurisé le nombre de doses" nécessaires, a-t-il assuré. 

"Eviter une troisième vague"

Emmanuel Macron a appelé mardi à "tout faire pour éviter une troisième vague" d'épidémie de Covid-19 et "tout faire pour éviter un troisième confinement", lors d'une allocution télévisée. "Si nous ne voulons pas subir demain un troisième confinement, nous devons redoubler de vigilance: protégeons nos proches, en particulier les plus vulnérables, en portant le masque, y compris à la maison lorsque nous sommes avec des amis ou avec des parents qui n'habitent pas au quotidien avec nous", a-t-il exhorté.


 

 




 

Vos commentaires