Victime de "l'ex- boxeur" à Paris, un CRS témoigne: "Il cherchait à tuer" (vidéo)

Victime de
capture d'écran Le Quotidien

Sur la passerelle face aux gendarmes il sautille, se protège la tête, enchaîne droites et gauches, puis des coups de pied sur un gendarme au sol: l'ancien boxeur pro Christophe Dettinger, acteur d'une vidéo virale de "l'acte VIII" des "gilets jaunes" à Paris, a été placé en garde à vue lundi.

Cédric est gendarme. Il était chargé d'interdire le passage sur ce pont Léopold-Sédar-Senghor qui relie les deux rives de la Seine au Jardin des Tuileries ce samedi dans la capitale française de Paris lors de l'acte VIII des gilets jaunes.

Blessé, il raconte à un journaliste dé l'émission "Quotidien" (TMC) comment il a été tout d'un coup pris à part: "Les manifestants ont forcé le passage. Ce boxeur est venu par derrière et m'a jeté au sol et lui, accompagné de 2, 3 personnes m'ont roué de coup quand j'étais au sol. J'ai senti les coups. J'ai même pas eu le temps d'y penser, mais je vois encore bien les coups de pied, plein visage. Il cherche à faire mal, il cherche à tuer parce que ce n'est pas des coups juste pour faire mal. Quand on frappe quelqu'un à terre avec des coups de pied, c'est pour tuer."

Le parquet a ouvert une enquête, mais l'homme, rapidement identifié comme étant Christophe Dettinger, est resté introuvable. Il s'est rendu à la police parisienne lundi matin.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires