En ce moment
 
 

"Des milliers de morts ont voté": nos envoyés spéciaux ont rencontré un sosie de Donald Trump à Las Vegas

 
 

Si vous n’aimez pas les lumières qui scintillent, cette ville n’est pas faite pour vous… Las Vegas, capitale mondiale du jeux. Une ville désormais en mal de touristes. 42 millions de personnes viennent ici normalement chaque année. Mais avec la crise du coronavirus, ces touristes sont quasiment exclusivement américains. L’endroit est donc idéal pour ressentir toute la diversité d’un pays au lendemain des élections.


Au pays des paris, pour qui auraient-ils misé ? "Trump !", lance une femme. "Mauvais pari…", réplique notre journaliste Loic Parmentier. Et son interlocutrice de rétorquer: "Ce n’est pas encore fini". 

"C’est un mauvais pari ? Vous ne pouvez jamais être sûr aux Etats-Unis", estime un homme. "Biden, Biden jusqu’au bout !", lance un autre. "On a vécu 4 ans avec Trump. On a vu ce que ça donnait. Et la majorité n’aime pas ce que Trump propose", estime un jeune homme.

John Di Domineco, l'un des meilleurs sosies de Trump

Le Nevada est un "swing state", un état qui bascule d'un camps à un autre. Un président y a été choisi 20 fois, contre 19 fois un président démocrate, dont le dernier, Joe Biden. À Las Vegas, sur cette élection présidentielle, un avis en particulier nous intéressait. Celui de John Di Domineco, acteur, imitateur mais surtout, élu… dans la catégorie "meilleure interprétation de Donald Trump".


"Bonjour tout le monde. Regardez cette ovation. Il y a au moins 3.000 personnes. C’est incroyable", lance John Di Domineco grimé en Donald Trump.

"C’est un si bon personnage. Comment dire... Il est très grand, presque shakespearien. C’est cet homme qui a tout.
Trump a des slogans accrocheurs. Il insulte les gens. Il commente tout. C’est comme un cadeau", analyse l'imitateur.

John Di Domenico a besoin d’une heure pour se préparer. Le plus difficile, ce sont les cheveux… Après, il faut rentrer dans le personnage.

"Je pense à lui et je commence à prendre sa voix. Bouger mon visage. J’écoute aussi ce qu’il a raconté dernièrement. Récemment sa voix devient un peu plus fatiguée", raconte-t-il.

Pour la première fois pour RTLINFO, le presque président Donald Trump va peut-être reconnaître sa défaite. 


"Donald Trump… avez-vous perdu les élections ?",
interroge Loic Parmentier. "Non, je n’ai pas perdu, répond le sosie. Les bulletins ont été mal comptés. Il y a eu des fraudes massives. Des morts qui ont voté. Des milliers de morts ont voté. Ils sortaient des cimetières, traversaient la rue pour voter et retournaient dans leur cimetière. Des fraudes massives..."

"Ils sont triché et ils ont truqué l’élection présidentielle. Mais nous allons quand même gagner", déclarait le vrai Donald Trump le 6 décembre 2020 à Valdosta.

"Joe Biden est très vieux et personne ne le veut comme président. Croyez-moi !", lance l'imitateur.

"Mais sur RTL, notre télévision nous avons annoncé votre défaite", remarque notre journaliste.

"RTL, c’est une fake news, déclare l'imitateur. Et je dis cela en anglais parce que je ne le dirais pas dans votre langue que je ne connais pas."


Le faux Donald Trump habite Las Vegas. Une ville dans laquelle trône fièrement la tour Trump, celle du vrai. Une tour qui restera de nombreuses années comme l’un des sommets de la ville alors que son propriétaire ne sera plus, d’ici peu, l’homme le plus important des États-Unis. 

> CORONAVIRUS EN BELGIQUE : où en est l'épidémie ce mercredi 13 janvier ?




 

Vos commentaires