"Dévastée" par le scandale Oxfam, Minnie Driver démissionne de son rôle d'ambassadrice

L'actrice Minnie Driver a démissionné de son rôle d'ambassadrice d'Oxfam suite au scandale sexuel entourant l'ONG.

Après Haïti et le Tchad, le scandale entourant l'ONG Oxfam s'est étendu avec de nouvelles accusations, de viol contre certains de ses employés au Soudan du Sud ou d'abus sexuels au Liberia, mettant en cause le fonctionnement de ce type d'organisation. Helen Evans, directrice de la prévention interne à Oxfam entre 2012 et 2015, a dénoncé sur Channel 4 l'existence d'une "culture d'abus sexuels au sein de certains bureaux", faisant état de viols ou tentatives de viols au Soudan du Sud ou d'agressions sur des mineurs bénévoles dans des magasins de l'ONG au Royaume-Uni.

Ces nouvelles accusations ont surgi après des révélations sur le recours à des prostituées et de potentiels abus sexuels par certains agents d'Oxfam au Tchad et en Haïti, où le président Jovenel Moïse a dénoncé mardi une "violation extrêmement grave de la dignité humaine". Des représentants de l'ONG y sont convoqués jeudi par le ministère haïtien de la Planification et de la Coopération externe pour fournir des explications.

Autre coup dur pour l'ONG, l'arrestation mardi au Guatemala du président d'Oxfam International, l'ancien ministre des Finances Juan Alberto Knight, cette fois dans le cadre d'un scandale de corruption, sans lien avec les affaires en cours.


Minnie Driver démissionne

Le scandale a entrainé la démission lundi de la directrice générale adjointe d'Oxfam Penny Lawrence et mardi soir, l'actrice et chanteuse britannique Minnie Driver, nommée au Oscars, a annoncé sa démission de son rôle d'"ambassadrice" d'Oxfam, première célébrité à claquer la porte. La star a déclaré sur Twitter qu'elle avait été "dévastée pour les femmes qui avaient été utilisées par les gens envoyés là-bas pour les aider".

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires