En ce moment
 

"Je t'aime maman", Ne vous inquiétez pas": les enfants coincés dans une grotte en Thaïlande écrivent à leurs proches

Des plongeurs de l'armée thaïlandaise sont parvenus à transmettre aux proches des enfants coincés dans une grotte inondée dans le nord de la Thaïlande des lettres écrites par les enfants.

Dans ces missives, partagées sur les réseaux sociaux, figurent des messages rassurants écrits par ces 12 enfants membres d'une équipe de football. Leur entraîneur, quant à lui, y présente ses excuses pour la situation dans laquelle ils se trouvent.

Les 12 enfants et leur entraîneur sont coincés depuis le 23 juin dans une grotte inondée. Les jeunes footballeurs ont chacun écrit une lettre à destination de leur famille dans l'espoir de les rassurer.

"Je veux présenter mes excuses aux parents"

"'Ne vous inquiétez pas", disent les enfants. Tout le monde est fort. Ils ont dressé une longue liste de ce qu'ils veulent manger quand ils seront sortis", explique un membre de l'armée thaïlandaise.

"Je t'aime, maman. Je t'aime, papa. Et aussi mon frère", a écrit l'un des enfants. "Ne vous en faites pas, j'ai seulement disparu deux semaines. Je vous aiderai tous les jours au magasin, je vais vite sortir d'ici", écrit un autre.

Un troisième enfant demande à son professeur, "de ne pas nous donner trop de devoirs !". Leur entraîneur, Ekkapol Chantawong, promet pour sa part de s'occuper de son mieux de tous les enfants, âgés entre 11 et 16 ans.

"Je veux exprimer mes remerciements pour tous les soutiens et je veux présenter mes excuses aux parents". Pendant ce temps, les opérations de sauvetage se poursuivent.

Une véritable course contre la montre pour l'armée thaïlandaise car de fortes précipitations sont attendues dans la région, ce qui risque de faire à nouveau monter le niveau des eaux.


Plus de 100 forages réalisés

En parallèle, les autorités, qui veulent éviter à tout prix une sortie en plongée, ont insisté sur la poursuite de l'option d'une évacuation par le haut.

"Nous avons réalisé plus de cent forages. Mais nous n'avons pas encore localisé leur position", a déclaré le chef de la cellule de crise, Narongsak Osottanakorn, devant la presse samedi.

A l'intérieur, les enfants sont "en bonne santé", a-t-il assuré, malgré les inquiétudes quant à la baisse du niveau d'oxygène.

Vos commentaires