En ce moment
 
 

"L'Amérique pourrait être prête" pour un président gay, selon un candidat démocrate

(Belga) Pete Buttigieg, un jeune maire démocrate vivant ouvertement son homosexualité et candidat à la présidentielle de 2020, a estimé dimanche que les États-Unis "pourraient être prêts" à avoir un président gay.

Pete Buttigieg, maire de 37 ans de la ville de South Bend (100.000 habitants), dans l'Indiana, s'est lancé en janvier dans la course à la présidentielle américaine. S'il était élu - ce qui est peu probable pour l'instant - cet ancien militaire déployé en Afghanistan deviendrait le premier président des États-Unis ouvertement homosexuel. Mais les Américains sont-ils prêts à une telle éventualité ? C'est la question qui lui a été posée dimanche matin lors d'une interview sur la chaîne ABC. "Il n'y a qu'un seul moyen de le savoir", a répondu celui qui s'est marié en 2018. "Quand j'ai fait mon coming-out, j'étais au milieu d'une campagne de réélection, et j'étais arrivé à un moment de ma vie où j'étais prêt", a-t-il continué, en soulignant qu'il était issu d'un État, l'Indiana, conservateur sur les questions sociétales. "Et la même année, j'ai fini par être réélu par 80% des voix. Donc la leçon que nous avons retenue, c'est que les gens sont prêts à apprendre à vous connaître et à vous juger en fonction de vos idées, votre expérience et votre travail" et non en fonction de votre orientation sexuelle, a-t-il poursuivi. Depuis une décision de la Cour suprême en 2015, le mariage entre personnes du même sexe est légal aux États-Unis. Lors des élections de mi-mandat de 2018, Jared Polis, élu du Colorado, est devenu le premier gouverneur ouvertement gay de l'histoire du pays. (Belga)

Vos commentaires