En ce moment
 

"Pas d'eau potable, pas de nourriture, aucun sauveteur disponible": des inondations font plus de 320 morts dans le sud de l'Inde

Des opérations massives impliquant des dizaines d'hélicoptères et des centaines de bateaux sont en cours au Kerala pour venir en aide à des milliers de personnes piégées par les inondations qui ont fait plus de 320 morts dans cet Etat du sud de l'Inde.

Les autorités du Kerala ont averti vendredi la population de l'arrivée prévue de nouvelles pluies torrentielles samedi et dimanche.

Le bilan d'au moins 324 morts en dix jours a été fourni par le chef du gouvernement local, Pinarayi Vijayan, qui a déclaré sur Twitter que le Kerala était confronté aux "pires inondations en un siècle".

Face à ce qu'il a qualifié de crise "extrêmement grave", des opérations ont été lancées avec le concours de centaines de militaires, de plus de 30 hélicoptères de l'armée et de 320 embarcations pour porter assistance aux 6.000 personnes encore prises au piège par la montée des eaux, tandis que des milliers d'autres ont déjà été secourues.

kerala1

Plus de 300.000 personnes sans-abri

Et le dispositif a encore été renforcé. "Nous déployons davantage de bateaux ainsi que l'armée pour intensifier les opérations de secours", a déclaré à l'AFP un responsable du gouvernement du Kerala, P.H. Kurian.

Des hélicoptères ont été engagés pour larguer des stocks d'eau potable et de nourriture sur des zones isolées, et des trains chargés d'eau potable ont aussi été envoyés vers le Kerala.

D'après les autorités, 310.000 sans-abri au total ont trouvé refuge dans 2.000 camps installés pour les accueillir.

Les services de M. Vijayan ont annoncé que le Premier ministre indien Narendra Modi était arrivé vendredi soir au Kerala où, selon les médias, il doit survoler samedi les zones les plus sinistrées.

Très prisé des touristes, cet Etat subit chaque année des pluies abondantes au moment de la mousson (de juin à septembre), mais les précipitations y sont particulièrement fortes cette fois-ci.

kerala4

"Aidez-nous, s'il vous plaît !"

Vendredi, le bureau de M. Vijayan a de nouveau mis en garde les 33 millions d'habitants de l'Etat: "Tous les districts à l'exception de celui de Kasargod sont en alerte rouge. Les pluies torrentielles pourraient affecter ces 13 districts. Tout le monde doit faire très attention".

Dans le même temps, de nombreux habitants ont adressé des appels à l'aide sur les réseaux sociaux.

"Ma famille et les familles voisines ont des problèmes en raison des inondations dans la région de Pandanad Nakkada, à Alappuzha", a ainsi déclaré Ajo Varghese dans un post devenu viral sur Facebook. "Pas d'eau (potable), pas de nourriture", a-t-il ajouté. "Les téléphones portables ne fonctionnent pas. Aidez-nous, s'il vous plaît ! Aucun sauveteur n'est disponible."

D'autres messages de détresse ont été partagés en ligne par des personnes bloquées par les eaux dans des temples, dans des hôpitaux ou dans leurs maisons.

Un responsable local a confirmé que la panne des réseaux locaux de communications compliquait la capacité à entrer en contact avec les populations des zones les plus touchées, qui requièrent potentiellement une aide d'urgence.

kerala3

Plus d'un million de touristes l'an dernier

Plus de 10.000 kilomètres de routes ont été endommagés ou détruits, a annoncé le gouvernement local, qui a ordonné d'ouvrir les vannes dans 34 barrages et réservoirs où l'eau a atteint un niveau jugé dangereux.

L'aéroport international de Kochi, la principale ville du Kerala, est fermé jusqu'au 26 août au moins.

Le Kerala, réputé pour ses plages bordées de palmiers et ses plantations de théiers, a été visité par plus d'un million de touristes l'année dernière, selon des statistiques officielles.

Des inondations se sont aussi produites dans d'autres Etats, dont le Karnataka, juste au nord du Kerala, et le Madhya Pradesh, dans le centre de l'Inde.

Selon le ministère indien de l'Intérieur, 868 personnes sont mortes dans sept Etats indiens dont le Kerala depuis le début de la mousson.

Vos commentaires