"Trump" et son "petit livre rouge" sont à l'opéra cantonais de Hong Kong

"Donald Trump" cherche son frère jumeau en Chine, "Ivanka" découvre un petit livre rouge rempli de citations de son père: une troupe de Hong Kong veut faire revivre l'opéra cantonais grâce à la notoriété du président américain.

Perruque blonde reconnaissable entre toutes, cravate rouge extra longue, "Trump" dirige la répétition d'un opéra qui joue sur les ficelles de l'absurde.

"Trump on Show" mêle faits imaginaires et faits réels, y compris les sommets entre le président américain et le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un.

Un Donald Trump âgé de 26 ans fait un voyage imaginaire en Chine en quête de son frère jumeau "Chuan Pu", transcription en chinois de son nom, au côté de l'ancien président américain Richard Nixon qui va jouer au ping pong avec Mao Tsé-toung.

L'histoire commence avec l'arrivée de la famille Trump à la Maison Blanche. Sa fille "Ivanka" découvre le "petit livre rouge" de Mao mais plutôt que les citations de l'ancien dirigeant communiste, il contient les notes manuscrites de son père, ce qui déclenche un flashback sur la célèbre tournée diplomatique de Richard Nixon en Chine en 1972.

La première de la pièce aura lieu vendredi au Sunbeam Theatre, la maison de l'opéra cantonais de l'ancienne colonie britannique revenue en 1997 dans le giron chinois. Il y aura quatre représentations mais plus aucun billet n'est disponible.

D'ordinaire, l'opéra cantonais, un art pluricentenaire, est fondé sur des histoires et légendes chinoises anciennes.

"Donald Trump est la personnalité la plus d'actualité de la planète alors que l'opéra cantonais est un art oublié et en déclin. Si on arrive à écrire sur lui dans une pièce de théâtre, cela va sans aucun doute attirer l'attention des gens sur la culture de l'opéra cantonais", juge Edward Li, auteur de la pièce.

- Personnalités narcissiques -

Il estime que la notoriété du tweeter-en-chef va sauver le théâtre musical traditionnel. Pour lui, Mao et Trump ont en commun des traits similaires, au premier chef le narcissisme.

"Mao Tsé-toung, 72 ans, a lancé la révolution culturelle. Donald Trump, 72 ans, est aussi en train de susciter une révolution culturelle aux Etats-Unis. C'est quoi une révolution culturelle? C'est quand une personne renverse tout le système politique", dit-il à l'AFP.

L'auteur, ancien maître de feng shui, raconte qu'il a dû réécrire l'opéra une dizaine de fois afin de conserver son actualité.

La guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine ainsi que l'arrestation controversée de la directrice financière du groupe chinois Huawei Meng Wanzhou ont ainsi été injectés dans le script.

L'opéra se moque également des dirigeants. Donald Trump se fait livrer de la nourriture et boit 12 bouteilles de Coca tous les jours, tandis que Kim Jong Un, qui a fait des études en Suisse, sait cuisiner la fondue au fromage.

L'occupant de la Maison Blanche est joué par Loong Koon-tin, qui incarne également Mao et le frère jumeau fictif de Donald Trump.

En coulisses, "Ivanka" aide son père à se maquiller et se coiffer. En 15 minutes, "Mao" s'est métamorphosé en "Trump".

"Jouer plusieurs personnages est un défi. Il faut que les (spectateurs) sachent qui vous êtes quand vous arrivez sur scène", explique l'acteur.

M. Li avait publié il y a trois ans "président Mao", premier d'une trilogie. Après "Trump on show", il prévoit une pièce sur Mao et Deng Xiaoping.

Il rêve de belles choses pour l'opéra sur le président américain. "Mon objectif futur c'est de jouer devant Trump et que Trump applaudisse."

Vos commentaires