En ce moment
 
 

200 Belges coincés à Miami en raison d'un avion défectueux de Jetair: "Ma nuit d'hôtel m'a coûté 340$!"

 
Jetair, Passagers bloqués
 

Quelque 200 passagers, dont un grand nombre de Belges, sont bloqués à l'aéroport de Miami, à la suite de problèmes techniques survenus dans le Boeing 767 qui devait les ramener à Bruxelles. Depuis le 20 février, ces clients Jetair doivent patienter et trouver des solutions pour se loger, ce qui agace David, l'un des passagers: "J'ai dû prendre une chambre à 340$. Une bonne partie des passagers a dormi à l'aéroport", nous raconte-t-il.

Le vol Jetair 518 Miami-Bruxelles était prévu le 20 février, à 18h00. Mais depuis ce jour-là, les mauvaises nouvelles n'ont fait que se succéder pour les passagers, dont David fait partie. "D'abord, on nous annonce un retard d'une heure. A 19h00, on rentre dans l'avion", raconte-t-il après nous avoir joints via notre page Alertez-Nous. Mais, une fois tous les passagers installés, on nous annonce un problème technique et tous les passagers sont sortis de l'avion".

David doit prendre une chambre à 340$: "Pas de chambre moins chère disponible"

Ce n'était là que le début d'une longue attente. Selon ce témoin, les passagers sont restés 2h dans la zone de transit, sans recevoir aucune information. "Vers 23h, on nous annonce que l'avion ne partira pas et qu'on va nous trouver des chambres d'hôtel, raconte David. Puis, vers minuit, on nous dit de chercher une chambre nous-même. J'ai dû prendre une chambre à 340$, pas de chambre moins chère disponible. Une bonne partie des passagers a dormi à l'aéroport".

Le lendemain, ils retournent à l'aéroport "pour rien"

Le lendemain, les passagers retournent à l'aéroport : leur vol est prévu à 18h00. "Puis, il est retardé à 19h30, puis 1h00 du matin puis 3h00!, s'insurge le passager belge. Maintenant on nous renvoie chercher nos valises et on nous dit de revenir demain matin à l'aéroport".

Jetair assume et présente ses excuses

Bref, les passagers belges, toujours à l'aéroport de Miami, doivent trouver une nouvelle chambre d'hôtel. Ils se plaignent de ne pas être en contact direct avec Jetair, mais avec un sous-traitant. La société a présenté ses excuses pour l'inconfort occasionné. "La législation américaine ne nous permet pas d'assister les passagers au sein même de l'aéroport. Mais cela ne signifie pas que nous n'avons pas fait notre possible pour les aider", a affirmé son porte-parole Hans Vanhaelemeesch.


Ils seront dédommagés

Aux dernières nouvelles, l'avion n'était pas encore réparé. "Nous mettons tout en oeuvre pour trouver une solution pour nos passagers. Il est certain que nos clients pourront être dédommagés", a indiqué le porte-parole.

 
Un Boeing 767 ayant déjà connu des problèmes, selon un bureau juridique

L'appareil ayant connu des problèmes techniques est un Boeing 767. "Au cours des trois derniers mois, cet avion a été à l'origine de onze retards importants", explique Ralph Pais du bureau juridique Claim It, qui assiste les passagers dans leurs demandes de compensations financières en cas de long retard.

 

 




 

Vos commentaires