Accord sur le nucléaire iranien - L'ambassadeur américain à Berlin met en garde l'Europe de ne pas contourner les sanctions

(Belga) Le système de troc européen créé pour contourner les sanctions américaines contre l'Iran est irrespectueux envers les politiques de Washington et n'est pas une piste recommandée, a indiqué l'ambassadeur américain en Allemagne, Richard Grenell au journal allemand Frankfurter Allgemeine Sonntagszeitung.

Le président américain Donald Trump a recours à des sanctions pour forcer l'Iran à revenir à la table de négociation et éviter que le régime ne développe des armements nucléairen et ne poursuive son programme de missile, a ajouté l'ambassadeur dans des commentaires publiés dimanche. Paris, Berlin et Londres ont annoncé fin janvier la création d'un mécanisme de troc pour permettre aux entreprises de l'UE de commercer avec l'Iran malgré les sanctions américaines, via une entité appelée Instex facilitant le troc au lieu de transactions financières. Ce n'est pas la première fois que l'ambassadeur Grenell fait une entorse à l'étiquette diplomatique avec des déclarations controversées. Peu après être entré en fonction en mai, il a demandé que les entreprises allemandes cessent de commercer avec l'Iran, pour s'inscrire dans le droit fil du retrait américain de l'accord sur le nucléaire iranien. Proche du président américain Donald Trump, l'ambassadeur Grenell une fois nommé à Berlin avait étonné en raison de son profil très exposé dans les médias, son penchant pour les causes d'ultra-droite et pour son style très direct. Il avait été critiqué pour son interview accordée au site américain d'extrême droite Breitbart en juin dernier au cours de laquelle il indiquait vouloir entre autres "soutenir" la droite dure en Europe. (Belga)

Vos commentaires