En ce moment
 

Accord sur le nucléaire iranien - Le Pentagone envisage de "nouvelles mesures" contre l'Iran

(Belga) Le Pentagone envisage de prendre de "nouvelles mesures" pour contrer l'influence de l'Iran au Moyen-Orient, a déclaré lundi un porte-parole du Pentagone après l'annonce par le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo d'une nouvelle stratégie américaine à l'égard de Téhéran.

"Nous sommes en train d'évaluer si nous allons redoubler nos mesures actuelles ou si nous allons mettre en oeuvre de nouvelles mesures", a déclaré le colonel Rob Manning au cours d'un point presse. Le ministère de la Défense n'est pas le seul à participer à cette approche qui concerne l'ensemble du gouvernement américain. "L'Iran reste une force déstabilisatrice dans la région et nous ferons tout ce que nous pourrons pour éviter ça", a-t-il ajouté. Le porte-parole a refusé de préciser quelles mesures le Pentagone pourrait prendre. Les Etats-Unis ont menacé l'Iran de sanctions "les plus fortes de l'Histoire" si Téhéran ne se plie pas à leurs conditions draconiennes pour conclure un "nouvel accord" beaucoup plus vaste, après le retrait américain controversé du texte sur le nucléaire iranien. "L'Iran n'aura plus jamais carte blanche pour dominer le Moyen-Orient", a déclaré M. Pompeo. L'ex-directeur de la CIA a assuré que les Etats-Unis allaient exercer une "pression financière sans précédent sur le régime iranien". Il a exigé que la République islamique se retire de Syrie où elle soutient le régime de Bachar al-Assad, cesse de s'ingérer dans les conflits de la région (Yémen), de soutenir des groupes "terroristes" (Hezbollah libanais, Jihad islamique palestinien, talibans afghans et Al-Qaïda), de s'ingérer dans les affaires de ses voisins, comme en Irak ou au Liban, ou d'en menacer d'autres, comme Israël ou l'Arabie saoudite. Il a aussi promis de "traquer les agents iraniens et leurs supplétifs du Hezbollah à travers le monde pour les écraser". (Belga)

Vos commentaires