En ce moment
 

Afghanistan: attentat contre un candidat aux législatives, au moins huit morts

Afghanistan: attentat contre un candidat aux législatives, au moins huit morts
Afghanistanafp

Un attentat suicide mardi dans les bureaux d'un candidat aux élections législatives du 20 octobre en Afghanistan a fait au moins huit morts dont le candidat et onze blessés, ont indiqué des responsables.

"Une explosion qui est l'oeuvre d'un kamikaze est survenue dans les bureaux du candidat Saleh Mohammad Asikzai", dans la ville de Lashkar Gah, capitale de la province du Helmand dans le sud de l'Afghanistan, a indiqué à l'AFP le porte-parole du gouverneur de la province, Omar Zhwak.

"Le bilan est pour l'instant de huit morts et onze blessés", a-t-il dit, précisant que le candidat Saleh Mohammad Asikzai avait été tué dans l'explosion.

Le porte-parole de la police dans la province, Salam Afghan, a confirmé l'attaque. "Nous enquêtons", a-t-il dit à l'AFP.

Il n'était pas encore clair si les personnes présentes dans les bureaux étaient des soutiens du candidat ou s'ils assistaient à une réunion électorale.

L'attentat n'a pas été revendiqué mais il survient au lendemain d'un communiqué des talibans appelant à "faire échouer" le processus électoral.

C'est la seconde attaque suicide visant un candidat aux législatives depuis l'ouverture officielle de la campagne le 28 septembre.

Le 2 octobre, un kamikaze avait tué 13 personnes et fait plus de 40 blessés dans la province de Nangarhar, dans l'est du pays. L'attentat avait été revendiqué par le groupe Etat islamique (EI).

Plus de 2.500 candidats se disputent les 249 sièges en jeu au Parlement. Le décès de M. Asikzai porte à au moins six le nombre de candidats tués à ce stade, selon la Commission électorale indépendante.

La sécurité et la crédibilité du vote seront les enjeux majeurs de ce scrutin, qui est vu comme une répétition générale de l'élection présidentielle prévue en avril prochain.

Quelque 54.000 membres des forces de sécurité afghanes seront chargés de la protection des 5.000 bureaux de vote. Pour des raisons de sécurité, 2.000 autres bureaux n'ouvriront pas.

Par ailleurs, une centaine de talibans ont attaqué lundi soir le district de Qush Typa, dans la province de Jowzjan, au nord-ouest de l'Afghanistan.

"Ils se sont emparés brièvement d'un poste armé puis ont été repoussés", a indiqué mardi à l'AFP le responsable provincial de la police, Faqir Mohammad Jawzjani.

"Malheureusement 12 de nos soldats ont été tués mais également 30 talibans", a-t-il dit.

Vos commentaires