Afghanistan: cinq morts dans l'attaque d'un poste de police

(Belga) Au moins cinq personnes, dont un enfant, ont péri samedi dans l'attaque d'un poste de police à Herat, dans l'est de l'Afghanistan, ont annoncé les autorités.

L'attaque, perpétrée par deux hommes armés qui ont également été tués, n'a pour l'heure pas été revendiquée mais les talibans procèdent continuellement à des assauts contre les forces de sécurité afghanes, celles-ci subissant de lourdes pertes. Les deux assaillants ont pénétré vers 18h00 heure locale (14h30 HB) à l'intérieur d'un poste de police de la capitale provinciale où se trouvaient dix agents, a déclaré à l'AFP le porte-parole du gouverneur de la province, Jelani Farhad. Des combats se sont alors engagés et les forces spéciales de la police ont été déployées en renfort pour y mettre un terme deux heures plus tard, a dit le porte-parole du ministère de la défense, Najib Danish. Deux policiers et trois civils ont au total été tués par les assaillants. Ces nouvelles violences sont intervenues dans le contexte d'une intensification des efforts diplomatiques en vue de parvenir à des pourparlers de paix visant à mettre enfin un terme à un conflit vieux de dix-sept ans. L'émissaire américain pour la paix en Afghanistan Zalmay Khalilzad effectue ainsi depuis mardi une tournée en Asie et a rencontré vendredi des responsables indiens. Et ce peu après que le président Donald Trump, perdant patience face à cet interminable conflit, a annoncé en décembre son intention de retirer la moitié des 14.000 soldats américains déployés en Afghanistan. La Russie et l'Iran ont parallèlement organisé ces derniers mois des rencontres avec les talibans sur leur sol. La Chine, qui veut étendre son emprise sur l'Asie via sa stratégie de "nouvelles routes de la soie", les a invités à des discussions. Selon certaines estimations, l'Afghanistan a été le théâtre de guerre le plus meurtrier en 2018, devant celui en Syrie. (Belga)

Vos commentaires