En ce moment
 

Alerte orange avalanches de niveau maximal dans les Pyrénées

Alerte orange avalanches de niveau maximal dans les Pyrénées
Exercice de sauvetage à Porté-Puymorens, dans les Pyrénées françaises, le 31 janvier 2017RAYMOND ROIG

Météo-France a lancé lundi une alerte orange avalanche sur les Pyrénées et placé les vallées de Aspe-Ossau, Haute-Bigorre et Aure-Louron en niveau maximal (5), a annoncé mardi matin Météo-France dans son dernier bulletin publié à 06H00.

Les quatre départements concernés par l'alerte sont les Pyrénées-Atlantiques, les Hautes-Pyrénées, la Haute-Garonne et l'Ariège.

Les Pyrénées-Atlantiques ont été également placés en vigilance orange pour inondation tout comme les Landes.

La fin de l'alerte est prévue pour mercredi 21h00.

Dans la nuit, les chutes de neige ont continué sur l'ensemble de la chaîne des Pyrénées. Sur les massifs les plus à l'ouest, l'épaisseur de neige fraîche atteint localement 80 cm à 1 m au-dessus de 2.000 m. A plus basse altitude, cette couche, partiellement humidifiée lundi, est moins épaisse, indique Météo-France.

Les chutes de neige, intenses dans la matinée de mardi vont se poursuivre jusqu'à mercredi matin. D'ici à la fin de l'épisode, 50 cm de neige supplémentaires vers 2000 m sont attendus.

Sur les massifs des Pyrénées-Atlantiques et des Hautes-Pyrénées, la couche de neige fraîche non consolidée va s'épaissir et le vent de Nord qui se renforce en altitude favorisera des accumulations locales.

De nombreux départs spontanés d'avalanches sont à attendre dans la journée de mardi. Quelques avalanches de grande ampleur, en emportant toute la couche de neige récente, pourraient alors menacer des infrastructures dans des stations de ski, prévient l'institut.

Dans les Alpes, un père et sa fille de 11 ans ont trouvé la mort dimanche à Val-d'Isère (Savoie), emportés par une avalanche alors qu'ils skiaient sur une piste fermée. Ce même dimanche, toujours en Savoie, un randonneur à skis a été tué dans le massif de l'Etale, au-dessus de la station de la Giettaz-en-Aravis, quand une corniche a cédé sous son poids dans un secteur hors-piste appelé "la Combe à Claudius".

Vos commentaires