En ce moment
 

Anie paie Chuck pour qu’ils se baladent ensemble: les promeneurs de personnes, nouvelle tendance aux Etats-Unis

On connaissait déjà les promeneurs de chien, voilà maintenant les promeneurs de personnes. Cela existe aux Etats-Unis. Pour 25€, quelqu'un vient se promener avec vous… A Los Angeles, ça marche !

Anie a rendez-vous avec son "People Walker". Elle le paie 30 dollars de l’heure pour aller promener. Travaillant pour une billetterie de spectacles, Annie reste assise toute la journée. "Avec quelqu’un à mes côtés, je marche bien plus que je pensais pouvoir le faire, confie Anie Dee. Pour notre première balade, on a fait deux kilomètres, puis trois celle d’après. Je me suis surprise moi-même. Vous parlez à la personne, c’est sympa."

Annie a choisi sa destination et son compagnon de marche sur un site internet, "People Walker", fondé par Chuck McCarthy il y a deux ans. Rêvant d’une carrière d’acteur qui peine à décoller, Chuck hésite à devenir promeneur de chiens, puis il réalise qu’il y autre chose à faire dans cette ville de Los Angeles où les habitants ont une vie pressée et solitaire. "Il y a de plus en plus de gens qui font des petits boulots, avec des horaires qui ne sont pas fixes, explique le fondateur de "People Walker". C’est donc de plus en plus difficile de s’organiser avec ses amis ou ses proches pour aller se balader."


Comme une thérapie ?

Conversation ou confession, ces balades prennent parfois des airs de thérapie. "C’est comme aller se confesser, aller au bar, aller voir un psy ou chez le coiffeur. On y va pour une raison précise, mais on y va aussi pour parler à quelqu’un, peut-être pour obtenir les conseils d’un regard extérieur."

La demande est réelle. Il y a deux ans, Chuck était seul compagnon de marche. Depuis, il en a engagé 35 personnes et va bientôt lancer une application pour smartphone.

Vos commentaires