En ce moment
 

Arrestation de Redoine Faïd: Edouard Philippe dit aux policiers sa "reconnaissance"

Arrestation de Redoine Faïd: Edouard Philippe dit aux policiers sa
Le ministre de l'Intérieur par intérim, Édouard Philippe, sort de l'Élysée à Paris, le 3 octobre 2018LUDOVIC MARIN
Evasion

Le ministre de l'Intérieur par intérim, Edouard Philippe, a dit sa "reconnaissance" aux policiers qui ont arrêté tôt mercredi le braqueur Redoine Faïd, saluant leur "professionnalisme, leur sérieux et leur compétence", lors de son premier déplacement depuis la démission de Gérard Collomb.

Lors d'un déplacement à Nanterre (Hauts de Seine), qui intervenait quelques heures après une passation de pouvoir tendue avec Gérard Collomb, il s'est adressé à "ces femmes et à ces hommes qui travaillent bien souvent dans l'ombre dont on ne connaît pas toujours le visage".

"Nous leur [sommes] reconnaissants de leur professionnalisme, de leur sérieux et de leur compétence, de la façon dont, avec eux, nous pouvons faire en sorte que force revienne toujours à la loi", a-t-il déclaré.

"C'est bien l'enjeu quand il faut réprimer le banditisme, quand il faut corriger des inégalités, que force puisse toujours demeurer à la loi", a déclaré Edouard Philippe.

"C'est une chance, c'est un honneur pour un Premier ministre qui, pendant quelque temps, occupe des fonctions de ministre de l'Intérieur, d'avoir la chance de pouvoir dire à ces femmes et à ses hommes la reconnaissance qui est la nôtre", a-t-il conclu.

M. Philippe a été accueilli à la sous-direction de la lutte contre la criminalité organisée et la délinquance financière (SDLCODF) de la Direction centrale de la police judiciaire par le directeur général de la police, Eric Morvan, et par Mireille Ballestrazzi, directrice centrale de la police judiciaire.

Les policiers lui ont notamment présenté les conditions de l'interpellation de Redoine Faïd, menée par la Brigade de recherches et d'intervention (BRI) de la police nationale et l'Office central de lutte contre le crime organisé.

Trois mois après s'être évadé du centre pénitentiaire de Réau, près de Melun, le braqueur multirécidiviste Redoine Faïd a été arrêté mercredi vers 04H00 à Creil (Oise), la ville où il a grandi.

Il a été placé en rétention, ce qui signifie qu'il sera présenté directement à un juge d'instruction sans être entendu par les policiers.

Six autres personnes ont également été arrêtées. Trois d'entre elles, visées par un mandat d'arrêt, ont été placées en rétention tandis que les autres ont été placées en garde à vue.

Redoine Faïd avait été condamné en avril à 25 ans de prison pour son rôle d'"organisateur" dans un braquage raté en 2010, qui avait coûté la vie à une policière municipale.

Vos commentaires