En ce moment
 

Arte au diapason de "Japonismes 2018"

Arte au diapason de
Coucher de soleil sur des gratte-ciel à Tokyo et le mont Fuji, en décembre 2017Kazuhiro NOGI

Au diapason de "Japonismes 2018", manifestations officielles célébrant le 160e anniversaire des relations franco-nippones, Arte consacre au pays du Soleil-Levant une programmation spéciale dont deux séries documentaires "Gérard de par le monde" avec Depardieu en star et "Le Japon vu du ciel" à partir de lundi.

- Visite guidée par Depardieu -

"Gérard de par le monde", série documentaire (5 x 26 minutes) signée Sébastien Fallourd, est dédiée à la mémoire de Toshiro Kuroda, restaurateur. Il aurait dû emmener Gérard Depardieu à la découverte de la culture nippone s'il ne s'était éteint en février 2017. C'était "un ami, un frère", souligne Gérard Depardieu qui, ayant hérité du "carnet de route" que le défunt maître de saké lui avait concocté. Il fera tout de même le voyage, accompagné de la comédienne Eriko Takeda pour l'éclairer.

"Je me sens de plus en plus vagabond, plus rien ne m'attache", souligne d'emblée le truculent voyageur, passionné du pays du Soleil-Levant.

Il sillonne Honshu, principale île de l'archipel où il invite à découvrir des pans de la riche culture du pays, à commencer par sa gastronomie. Dégustation d'un sashimi de fugu, poisson vénéneux potentiellement mortel, préparé par un chef diplômé, initiation à la philosophie zazen dans l'un des plus vieux monastères bouddhistes du Japon, rencontre de geikos, les "légendaires geishas" de Kyoto et gardiennes des arts traditionnels, visite du marché au poisson Tsukiji aux côtés d'un maître de sashimi puis de l'école de sumo de la capitale Tokyo. Avec humour et enthousiasme, il parcourt Honshu à la rencontre des Japonais et s'ouvre avec respect et admiration à leurs us et coutumes.

Chaque soir à 17h35 du 3 au 7 septembre sur Arte, qui a précisé que la plainte pour viols visant l'acteur (lequel conteste les faits présumés), révélée jeudi, ne modifiait pas cette programmation.

- L'archipel vu du ciel -

"Le Japon vu du ciel", réalisé par Xavier Lefebvre (coréalisateur de "La Terre vue du ciel" avec Yann-Arthus Bertrand), au moyen de caméras très haute définition (4K), propose un périple de toute beauté au-dessus des principales régions de l’archipel, émaillé de courts et charmants portraits de Japonais.

La série documentaire (5 x 45 minutes) révèle, au gré des saisons, la riche diversité du pays en termes de géographie, d'économie, de culture et de spiritualité, de la grande île d’Hokkaido, à l’extrême nord de l’archipel en passant par les îles Honshu et Shikoku, jusqu'à la méridionale Kyushu.

On passe bien sûr par la capitale Tokyo, troisième plus forte concentration de gratte-ciel au monde, "cœur vibrant" du Japon. On séjourne à Kyoto, capitale impériale et culturelle pendant plus de mille ans, et ses 2.000 édifices religieux bouddhistes et shinto. On admire le mont Tate, montagne sacrée des alpes japonaises, où culmine à 350 m la plus haute chute d'eau du pays. On s'étonne de la savante culture du wasabi, cette racine qui pousse "dans le lit des vallées".

Parmi les visages de la série, Mahiro, petite karateka de 11 ans, qui pratique l'art martial depuis l'âge de 3 ans, convoite déjà la médaille d'or de la première compétition de karaté, aux JO de Tokyo en 2020.

Sur l'île de Shikoku, un couple vénérable, lui âgé de 88 ans et son épouse de 81 ans, racontent le grand pèlerinage dédié au maître bouddhiste Kobo Daishi, pour la quatrième fois de leur existence, soit 1.200 km après 60 jours de marche.

Les auteurs de la série en ont tiré un livre à paraître, le 19 septembre, sous le titre "Au cœur du Japon", aux éditions Chêne.

Chaque soir à 19h00 du 3 au 7 septembre sur Arte.

Vos commentaires