En ce moment
 

Asile et migration - Aquarius à Malte: "la meilleure des solutions" pour les rescapés à bord

(Belga) Le feu vert donné par les autorités maltaises pour débarquer les passagers du navire humanitaire Aquarius est "la meilleure des solutions" pour les 58 migrants à bord, a assuré mardi à l'AFP Fabienne Lassalle, vice-présidente de SOS Méditerranée France qui a affrété le bateau.

"C'est la meilleure des solutions pour eux car cela permet de les débarquer sans retard ni délai dans un port sûr, où ils vont pouvoir faire jouer leur besoin de protection", a-t-elle ajouté, en se félicitant de voir "remis à l'honneur" ce principe du droit maritime. "C'est une bonne chose qu'on puisse débarquer dans le port sûr le plus proche", a abondé Pierre Mendihirat, directeur adjoint des opérations de Médecins sans frontières (MSF), autre affréteur du navire. "On peut regretter qu'il s'agisse d'une solution ad hoc mais cela montre que des solutions européennes sont possibles" et "cela nous invite à répéter notre demande d'un mécanisme européen pérenne, qui fonctionne et soit systématique", a ajouté Mme Lassalle. Les 58 migrants à bord de l'Aquarius "seront transbordés sur un navire maltais dans les eaux internationales et conduits à Malte", a écrit le Premier ministre maltais, Joseph Muscat, mardi sur son compte Twitter. En vertu d'un accord de "répartition solidaire", la France accueillera ensuite 18 des migrants, l'Allemagne et l'Espagne 15 chacune et le Portugal 10 comme déjà annoncé par Lisbonne, a précisé une source gouvernementale française à l'AFP. MSF et SOS Méditerranée avaient demandé de débarquer à Marseille, port du sud-est de la France, pour faire face à la perte annoncée du pavillon panaméen. Une fois les migrants débarqués, l'Aquarius va ensuite "pouvoir retourner à Marseille pour travailler sur le pavillon", a ajouté Mme Lassalle. SOS Méditerranée compte aussi "lancer une mobilisation citoyenne pour convaincre un État, si possible européen, de nous faire une nouvelle proposition de pavillon, afin que l'Aquarius puisse repartir secourir ceux qui doivent l'être", a-t-elle ajouté. "Malheureusement il y aura encore plusieurs jours ou plusieurs semaines sans que l'Aquarius puisse faire des opérations de secours. Pour l'instant on demande à Panama de revoir sa position", a affirmé le responsable de MSF. (Belga)

Vos commentaires