Athlétisme: 2e performance de l'année pour Vicaut, Allyson Felix battue à Marseille

Athlétisme: 2e performance de l'année pour Vicaut, Allyson Felix battue à Marseille
Le sprinteur français Jimmy Vicaut retrouve la forme, comme ici lors des Jeux de Rio de Janeiro, le 14 août 2016 Damien MEYER

Le sprinter français Jimmy Vicaut a signé la 2e performance mondiale de l'année sur 100 m, samedi soir au meeting d'athlétisme de Marseille, alors que l'Américaine Allyson Felix a fini sur la 3e marche du podium du 400 m.

Vicaut, le local de l'étape car sociétaire du SCO Sainte Marguerite, a remporté le 100 m en 9 sec 92, à six centièmes de son record personnel (9.86 deux fois, en 2015 et 2016), établissant au passage un nouveau record du meeting de Marseille.

"Je suis content de gagner à la maison. La deuxième partie de course est costaud, je suis content de ce temps dans ces conditions parfaites. C'est bon pour la suite", a affirmé le médaillé de bronze des Championnats d'Europe 2016.

Sur le tour de piste du stade Delort, Felix a été moins convaincante que Vicaut. L'Américaine, 11 fois championne du monde et six fois championne olympique, a été devancée par l'Italienne Libiana Grenot, double championne d'Europe sur la distance (2014 et 2016), victorieuse en 51 sec 51, et par la Britannique Drayton Shakes.

"C'était une course incroyable. Je suis contente de battre une championne comme Allyson Felix et c'est une bonne chose avant les Championnats d'Europe (en août à Berlin)", s'est félicitée l'athlète italienne.

Felix, l'athlète la plus titrée au monde avec au total neuf médailles olympiques et 16 podiums aux Mondiaux, a fini à dix centièmes: "Ce n'était pas une bonne soirée pour moi. J'espérais faire mieux mais cette année est différente. Ma forme n'est pas encore bonne. Je suis très loin de mon meilleur niveau mais je vais rentrer à la maison pour travailler", a-t-elle simplement déclaré.

A 32 ans, la spécialiste du 400 mètres avait annoncé, en conférence de presse, être dans une année de transition, sans championnats internationaux à disputer et dans l'optique de préparer les Mondiaux 2019.

"Je voulais profiter de cette course pour travailler: 2018 sera une année importante pour préparer 2019. Chaque saison est un nouveau challenge et je pense que je n'ai pas encore atteint mon maximum", a-t-elle plaidé.

Championne olympique du 200 m à Londres en 2012 et vice-championne olympique du 400 m en 2016 à Rio, Felix visera un nouveau titre aux Jeux de Tokyo en 2020. "En équipe, mais surtout en individuel, j'espère être titrée à Tokyo", a prévenu celle qui veut se rapprocher du record d'Usain Bolt, huit médailles d'or olympiques.

La championne olympique du triple saut, Caterine Ibarguen (Colombie), a remporté le concours du saut en longueur, avec un bond à 6,97 m.

Vos commentaires