En ce moment
 

Athlétisme: un système de qualifications à plusieurs entrées pour les Mondiaux 2019

Athlétisme: un système de qualifications à plusieurs entrées pour les Mondiaux 2019
Invitations, minima et surtout un nouveau classement mondial: la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) a publié vendredi les règles de qualification aux Mondiaux-2019 d'athlétisme de Doha au JOEL SAGET

Invitations, minima et surtout un nouveau classement mondial: la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) a publié vendredi les règles de qualification aux Mondiaux-2019 d'athlétisme de Doha au Qatar, avec plusieurs portes d'entrée possibles.

Principale nouveauté, le recours à un système de classement mondial semblable à ceux du tennis ou du golf, qui attribuera des points à chaque performance réalisée, pondérée par l'importance de la compétition.

Ce système, proche de celui utilisé entre 2001 et 2006, n'a pas encore été officiellement mis en place par l'IAAF, qui dit à l'AFP continuer ses explications auprès des athlètes.

L'IAAF a confirmé vendredi dans un communiqué que les athlètes les mieux classés seront qualifiés aux Mondiaux-2019 de Doha (27 septembre-6 octobre).

Avec ce nouveau système, la fédération internationale espère éviter la possibilité que les meilleurs athlètes se voient privés de Mondiaux ou de JO pour avoir ponctuellement échoué aux championnats nationaux, qui servent de sélection dans certains pays comme aux Etats-Unis.

En 2016, par exemple, la hurdleuse Kendra Harrison n'avait pris que la 4e place des "trials" américains sur 100 m haies et n'avait pas validé son billet pour les Jeux de Rio, alors que trois semaines plus tard, elle battait le record du monde de la distance (12 sec 20).

Ce système de classement mondial va se juxtaposer à celui de la Ligue de diamant, le circuit majeur de la saison estivale, durant lequel les athlètes marquent des points lors des meetings, qui les qualifient pour une finale en fin de saison.

Deuxième porte d'entrée pour se qualifier aux Mondiaux, les invitations: elles seront attribuées aux champions du monde sortants, aux vainqueurs de la Ligue de diamant ou aux leaders des circuits spécifiques (marteau, marche, épreuves combinées).

Enfin, le système classique des minima reste en vigueur, selon les critères de l'IAAF.

Chaque pays aura droit à un quota maximal de trois athlètes par discipline (quatre si elle compte un qualifié sur "invitation"), avec un quatrième athlète remplaçant. A charge pour chaque fédération nationale de faire sa sélection, selon ses propres critères, si elle dispose de plus d'athlètes qualifiés que possible.

Si un pays n'a aucun qualifié, il aura toutefois la possibilité d'inscrire un ou une athlète.

Vos commentaires