En ce moment
 

Attentats à Christchurch - La Nouvelle-Zélande rend hommage aux 50 victimes du carnage des mosquées de Christchurch

Attentats à Christchurch - La Nouvelle-Zélande rend hommage aux 50 victimes du carnage des mosquées de Christchurch

(Belga) Les Néo-Zélandais rendaient hommage dimanche aux 50 fidèles tués vendredi dans deux mosquées de Christchurch, alors que le voile se lève progressivement sur le déroulement d'un carnage également marqué par des actes héroïques.

Au moment où les dépouilles de certaines victimes commencent à être restituées aux familles, une liste encore incomplète des victimes a révélé que les fidèles tués étaient âgés de trois à 77 ans, et qu'au moins quatre étaient des femmes. Depuis vendredi, les enquêteurs néo-zélandais sont mobilisés sur de nombreuses scènes de crime. Parmi elles, les deux mosquées al-Nour et Linwood où s'est déroulé le carnage, mais aussi un logement de Dunedin, une ville du sud-est du pays où résidait le tireur. L'impatience monte cependant chez les familles des victimes, qui souhaitent récupérer les corps et organiser les funérailles. La Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern s'est efforcée dimanche d'apaiser leur frustration. "Je suis en mesure de confirmer que les corps des personnes décédées vont commencer à être restitués à leurs familles ce soir", a-t-elle dit. D'après elle, toutes les dépouilles auront été rendues mercredi. Les autorités ont par ailleurs indiqué que 34 blessés demeuraient hospitalisés. Cette tragédie a provoqué une onde de choc en Nouvelle-Zélande, un pays de cinq millions d'habitants dont 1% se disent musulmans, connu pour sa douceur de vivre, sa tradition d'accueil et sa faible criminalité. Dans tout le pays, un élan de solidarité interconfessionnelle a été observé, avec des millions de dollars de dons, des achats de nourriture halal pour les victimes. "Nous nous tenons au côté de nos frères et soeurs musulmans", peut-on lire sur une grande banderole prés d'un des sites où s'entassent des fleurs, dans un mémorial improvisé. Des fidèles de l'Eglise anglicane de Christchurch ont prié dimanche dans ce qui est surnommé leur "cathédrale en carton", bâtie après le terrible séisme de 2011. Emotion également en Australie, par delà la mer de Tasman. Une image de fougère argentée, symbole de la Nouvelle-Zélande, a été projetée sur l'opéra de Sydney. (Belga)

Vos commentaires