Au moins 14 morts dans un attentat-suicide dans l'est de l'Afghanistan

Au moins 14 morts dans un attentat-suicide dans l'est de l'Afghanistan
AfghanistanKun TIAN

Au moins quatorze personnes ont été tuées dimanche et 45 blessées dans un attentat-suicide dans l'est de l'Afghanistan, le deuxième en deux jours à ternir un cessez-le-feu inédit dans le pays.

L'attentat s'est produit à l'extérieur du bureau du gouverneur de la province de Nangarhar, dans la ville de Jalalabad, a indiqué à l'AFP son porte-parole Attaullah Khogyani. Le bâtiment est également proche du consulat indien.

L'attaque, qui a fait selon M. Khogyani 14 morts et 45 blessés, a été confirmée par une source de sécurité afghane, qui a cependant avancé un bilan d'au moins dix morts.

L'attentat n'a pas été revendiqué dans l'immédiat.

Selon M. Khogyani, le kamikaze, à pied, a visé des talibans, des civils et des anciens qui quittaient le complexe abritant le bureau du gouverneur après un événement célébrant la fête de l'Aïd el-Fitr, qui marque la fin du mois de ramadan.

Cette nouvelle attaque intervient alors que les talibans ont rejeté dimanche un appel du président afghan Ashraf Ghani à prolonger un cessez-le-feu inédit à l'occasion de la fin du mois de ramadan et laissé entendre que les combats pourraient reprendre dès lundi.

Un attentat samedi, revendiqué par le groupe Etat islamique, a fait 36 morts et 65 blessés parmi une foule célébrant la cessation des combats dans le district de Rodat, également dans la province de Nangarhar, selon un nouveau bilan rendu public dimanche par les autorités locales.

Vos commentaires