En ce moment
 
 

Bal de l'extrême-droite à Vienne: une vingtaine de manifestants blessés

 
 

Une vingtaine de personnes ont été blessées lors de manifestations contre le bal de l'extrême droite à Vienne.

Une vingtaine de personnes ont été légèrement blessées dans la nuit de vendredi à samedi à Vienne lors d'échauffourées entre la police et des manifestants venus protester contre la tenue du bal annuel de l'extrême droite autrichienne. Des incidents se sont produits à la fin des trois défilés qui ont réuni au moins 6.000 personnes, selon la police et environ 8.000, selon les organisateurs.       Selon un communiqué de la police dans la nuit de vendredi à samedi, des échauffourées ont fait 17 blessés parmi les manifestants et 5 autres dans les rangs de la police. Certains manifestants ont brisé des vitrines de magasins ou de banques du centre-ville, et jeté des bouteilles en direction des forces de l'ordre. Onze voitures de police ont été détruites, causant des dégâts matériels estimés à environ 1 million d'euros. Quinze personnes ont été interpellées.

Certains manifestants souffrent de fractures

Des organisateurs de la manifestation ont dénoncé l'intervention des forces de l'ordre, marquée selon eux par des "excès de violence". Certains manifestants souffrent de fractures après avoir été frappés à coup de matraques par des policiers, a affirmé Elisabeth Litwak, porte-parole de l'Alliance NoWKR qui s'oppose à l'extrême droite.

De son côté, la ministre de l'Intérieur conservatrice, Johanna Mikl-Leitner, a défendu ses troupes, qui ont "agi avec calme dans des conditions très difficiles".

Une extrême droite forte en Autriche

La soirée, anciennement bal des corporations étudiantes d'extrême droite, était organisée au palais impérial d'hiver (Hofburg). Le chef du principal parti d'extrême droite autrichien FPÖ, Heinz-Christian Strache, absent l'an dernier, était l'un des hôtes du bal. Son parti a conforté son statut de troisième force politique du pays lors des élections législatives de septembre 2013. Il a obtenu 20,5 % des voix, faisant presque jeu égal avec les deux grands partis traditionnels du centre gauche et du centre droit.   




 

Vos commentaires